Kawato vs Onizuka: FIGHT
(si vous n'avez pas la moindre idée de qui est Onizuka, vous pouvez refermer cette fenêtre :))

A la base c'est la même idée. Deux jeunes profs débarquent dans un établissement (collège pour Onizuka - lycée pour Kawato) et se retrouvent face à des élèves difficiles qui ne respectent rien ni personne.
Mais ces deux profs sont arrivés là pour des motifs totalement différents:
- Onizuka, "ancien" voyou, est devenu prof pour draguer les filles, mater des lycéennes en uniforme.
- Kawato est devenu prof par vocation, par rêve, même s'il a le coup de boule assez facile.

Ils ont des points de vue et des méthodes totalement opposés:
- Kawato voit le métier de prof de manière idéalisée et utopiste, capable de sortir de belles paroles et de grands discours assez bateaux, qui sembleraient totalement faux chez n'importe qui mais qui chez Kawato, sonnent différemment, grâce à sa foi en ce qu'il dit. Il veut apprendre à ses élèves à croire en leur rêve. Il voit la relation prof-élève sous sa forme la plus idéale, le prof toujours là pour soutenir, écouter, guider, aider l'élève à s'épanouir. Il prend son métier très au sérieux, fait bien ses cours... Même s'il n'est pas forcément très conformiste, toujours en retard, et pas très attiré par les cravates... Le prof tellement dans son truc qu'il ose sortir des phrases du style "Fais battre ton coeur avec un rêve et ton avenir sera radieux" à des voyous plus prêts à cogner qu'à écouter de beaux discours moralistes et idéalistes. Personnellement ça me fait sourire de lire ça et je doute de l'efficacité d'une telle technique. Mais nous sommes dans une fiction, et pour les besoins de la fiction, ça marche.

- Onizuka voit le métier de prof comme un aimant à filles. La bonne planque, où lui-même ne glande pas grand chose à ses propres cours. La relation prof-élève, il s'en fout, la hierarchie, il déteste ça. Un élève pour lui, c'est un gars comme un autre, au même niveau que lui, qu'il est toujours prêt à aider, sans arrière pensée, sans chercher plus loin, sans se fier aux apparences, du moment qu'il ne le cherche pas. Il créé sa propre vision du métier de prof. Il se fout des convenances, des traditions, de l'idéal du métier de prof, qui pour lui n'est fait que de mots sans importance.

Mais finalement, ils arrivent tous les deux à des résultats étonnants. Chacun a sa propre ligne de conduite, et chacun s'y tient fermement. Ils ne savent pas mentir, ne sont pas calculateurs, ne cherchent pas à berner, à tromper qui que ce soit. Ils sont profondéments honnêtes envers ce en quoi ils croient. C'est ce qui plait et touche les élèves.
Là où les autres profs vous feront la leçon sur telle ou telle chose, mais sans y croire, sans même respecter eux-mêmes ce dont ils parlent, Kawato vous sortira la même leçon mais avec une foi totale en celle-ci. Quand à Onizuka, il ne vous sortira aucune leçon mais agira en respectant des valeurs en lesquelles il croit sans mettre de mots dessus, et c'est ça qui marquera ses élèves.

Bien sûr les voyous auxquels est confronté Kawato sont bien moins méchants que ceux de GTO. Juste des voyous de base, des cogneurs, des bourrins qui en sont arrivés là par désoeuvrement, ennui, pas par choix. Donnez leur un but dans la vie, faites jouer leur fierté, et hop...
Dans GTO, les voyous ne sont pas des cogneurs, ils ne sont pas arrivés là par hasard, mais par choix, par dégoût d'un système, perte de confiance, de repères, envie de tout casser. Ils sont bien plus difficiles à rattraper. Ca donne forcément un côté beaucoup plus trash, extrême, beaucoup moins gentil, et peut-être sur certains points plus réaliste, à GTO qu'à Rookies (même si bien sûr, les actes d'Onizuka tiennent plus au délire qu'au réalisme - n'oublions pas, nous sommes dans un manga, pas dans un traité d'éducation).
Ces deux manga sont donc bien différents. Le sujet de fond est le même, une certaine dérive de notre société contemporaine, les problème de délinquance, mais chacun a sa manière de peindre la situation et d'arriver à ses fins par ses propres moyens, le traitement est très différent (ainsi que le dessin), et le style des deux manga n'a rien à voir: trash et délirant pour GTO, droit et sportif pour Rookies.

Mais mettez Kawato et Onizuka ensembles et vous pouvez être sûrs qu'ils se bastonneront la tronche pendant des heures :)
PS : la question n'est pas de savoir si un des mangaka s'est inspiré de l'autre. Le but de cette comparaison est juste de confronter deux manières de penser et de voir les choses.