Ippo par George Morikawa -
56 volumes (édition en cours) - Kurokawa
107 volumes (édition en cours) - Kodansha
Sens de lecture japonais - 115x177 mm - 6,30€
Planning de sortie
Couvertures japonaises Couvertures françaises

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Ippo Makunouchi est un simple lycéen banal, qui a du mal à se faire des amis de part sa timidité et son manque de temps libre après l'école pour sortir avec ses camarades : en effet, il vit seul avec sa mère qui tient une petite société de pêche et il l'aide le plus souvent possible. Voilà en tout cas la victime idéale des bagarreurs de l'école, ravis de trouver quelqu'un sur qui taper dont ils sont sûrs qu'il ne se rebellera jamais. Mais alors qu'il est en train une nouvelle fois de se faire salement amocher, il voit arriver un homme qui le sort de son mauvais pas en quelques minutes. Il s'appelle Takamura et c'est lui qui va l'emmener au club de boxe Kamogawa. Le début d'une grande carrière de boxeur professionnel ?

Ippo - La rage de vaincre (Hajime no Ippo en VO) est un manga de George Morikawa qui compte à ce jour plus de 80 volumes au Japon, prépublié dans le Shônen Magazine de l'éditeur Kodansha. Plus de 80 volumes, voilà qui peut faire peur mais Kurokawa, qui se charge de sa sortie en français, a prévenu : pour commencer, les 30 premiers volumes sont prévus, en accord avec le mangaka, et si la série se porte bien, la suite suivra. Toujours en accord avec le mangaka, le changement de couvertures des premiers volumes : au lieu de garder les couvertures d'origine, datant tout de même de 1990, l'éditeur aura préféré en proposer avec des illustrations plus récentes.
A noter que ce manga a été adapté en divers versions animées, dont une série de 76 épisodes ainsi que des OAV, sans compter quelques jeux vidéos.
Mais finalement, que vaut ce nouveau manga sportif ?

On s'en doute dès qu'on découvre le visage d'Ippo sur le premier volume : nous voilà plongés dans le monde de la boxe. Aïe, si c'est pour se retrouver avec un bête manga bourrin où les personnages ne cessent de se taper sur la tronche sans raison, quel intérêt avec tous les mangas de baston que l'on a chez les libraires ? Mais Ippo va heureusement plus loin que ça. De manière classique mais rudement efficace.

Classique car reconnaissons que cela débute de manière peu originale : un jeune gamin tout timide découvre la boxe ce qui lui permet alors de passer du statut de victime amorphe des voyous du coin à celui de mec qu'il ne faut pas embêter même s'il reste toujours aussi gentil. De plus, à la manière d'un Sena d'Eyeshield 21, Ippo découvre vite que son travail au quotidien pour aider sa mère à la pêche lui aura donné les bases pour développer au mieux ses capacités dans un sport qu'il n'imaginait pas spécialement fait pour lui au départ.
Si, toujours de manière classique, le gamin a un talent hors du commun - ici une puissance de frappe qui ne demande qu'à se faire connaître - à tel point qu'il fera halluciner ses nouveaux compagnons, il n'en reste pas moins un débutant ayant tout à apprendre à force d'entraînement éreintant et de patates dans la tronche, devant prendre conscience de ses innombrables défauts qui sont autant d'opportunités de réussite pour ses adversaires. Le jeune garçon aura même de quoi claquer des dents quand il découvre ses premiers opposants, vite impressionnants pour le jeunot qu'il est, sans un gramme de méchanceté.

Morikawa sera ainsi parvenu à faire de son héros un personnage particulièrement attachant, gentil et généreux mais pas complètement idiot et animé d'une force morale bien utile en plein combat face à un adversaire coriace. Ainsi, le gamin, là où d'autres auraient abandonné depuis longtemps, serre les dents et se relève, parfois à la seule force de sa volonté quand ses jambes ne lui répondent plus vraiment. Il reste réaliste, attentif, ne croyant jamais que tout est joué d'avance et se lance à corps perdu sur la voie qu'il s'est choisi.

Mais l'intérêt du manga ne tient pas que sur le personnage d'Ippo, débordant d'énergie et de chaleur, mais aussi sur son entourage, ceux du club qui l'entraînent et découvrent chaque jour un peu plus ses capacités tout comme ses rivaux, allant de l'habituel ténébreux super balaise mais qui n'a pas un mauvais fond, au vicelard prêt à tuer son adversaire même quand le gong a sonné.
Ainsi, on suit également en parallèle la carrière de Takamura, au sommet de sa forme et rêvant du titre mondial, devenant alors un partenaire d'entraînement particulièrement précieux pour Ippo, de par son exigence et son sens aigu de la boxe.

De plus, Morikawa est apparemment un gros fan de boxe et nous permet d'en apprendre plus sur un sport qu'on imagine plus comme une partie de gros bras sans cerveau que comme un ensemble de tactiques et de techniques à maîtriser et enchaîner d'une certaine manière pour réussir à s'adapter à un adversaire parfois d'un style bien différent : la puissance d'un in-fighter, le jeu de jambe d'un out-boxeur, etc. Chaque match est alors un véritable manuel de boxe que le mangaka rend particulièrement rythmé, palpitant et énergique, nous immergeant d'office sans que l'on puisse arrêter de lire avant d'en connaître l'issue.

Rajoutons là-dessus une bonne dose d'humour - parfois bien masculin, ce n'est pas un shônen pour rien - notamment par le personnage d'Ippo, profondément gentil (mais particulièrement concentré pendant ses matchs) et au visage tout débile à la moindre occasion. Beaucoup de tendresse et de chaleur s'en dégagent et il est bien difficile de ne pas s'y attacher, de sourire bêtement devant ses pitreries tout en grimaçant de douleur à chaque coup qu'il se prendre en pleine caboche durant ses combats acharnés.
Le dessin, bien qu'il soit tout en rondeur, n'a rien de douillet, le mangaka détaillant les muscles de ses personnages, les matchs, permettant de restituer la puissance et les efforts déployés pendant les quelques minutes des combats. Ainsi, ces derniers, bien que très présents, se fondent bien dans le reste de l'histoire, entre entraînements et blagues potaches, permettant ainsi de proposer un ensemble équilibré jamais répétitif ou lassant.

Droits images et couvertures: © George Morikawa 1990 - publié au Japon par kodansha Ltd., Tokyo


- un dessin simple mais très détaillé, extrêmement expressif
- une narration dynamique et rythmée, notamment durant les matchs, prenants et accrocheurs
- une galerie de personnages variés, classiques mais efficacement présentés et mis en scène
- Ippo est particulièrement attachant, tout gentil au repos, impressionnant de concentration et de détermination durant ses matchs
- une bonne dose d'humour, souvent très con mais qui permet d'éviter toute lourdeur ou tension

Voilà en tout cas un manga qui donne la patate, frais et efficace, attachant et très divertissant. Il ne reste alors qu'à espérer que le mangaka saura garder ce rythme particulièrement équilibré et juste pendant les nombreux volumes qu'il nous reste à découvrir. Morikawa sait en tout cas donner envie de suivre l'évolution de la carrière de son jeune champion, sans prise de tête et avec beaucoup d'énergie.


Nombre de volumes lus: 5 au 24-12-2007
Retour liste manga


jéjé
20-11-2011
   Superbe oeuvre, par contre comme défaut vous pouvez ajouter certaines longueurs dans les combats, d'ailleurs l'oeuvre en elle-même est assez colossale et promet encore de longues années vu l'objectif de notre héros!

Un autre défaut : la lenteur de sa relation avec madame X... Franchement, en près de 90 tomes, c'est du jamais vu...

Sinon j'adore l'humour, les combats bien retranscrits, les personnages, tout!

**Savina**
04-12-2008
   INCONTOURNABLE!!! George Morikawa s'est surpassé. J'espere que kurokawa va nous publier plus de 30 tomes. Et qui plus est nous allons avoir une suite en anime (début janvier si tout se passe bien). Comme dirait Ippo "YAAATAAAAAAAA!!"

sebulbob
09-04-2008
   Hajime no ippo s'est imposé sans mal parmis les légendes des mangas de sport...et on comprend vite pourquoi.
D'abord découvert a travers l'intégrale de l'anime, il m'a coller une belle tarte dans la tronche et des sensations rarement éprouvées devant un manga. Ne voulant pas décrocher de cet univers, j'ai poursuivi les aventures du jeune boxeur au travers des scans du manga. Autant le dire tout de suite, les premiers tomes sont d'une laideur assez prononcée, bien loin du niveau artistique des volumes suivants. Le dessin ne cesse de s'améliorer, de même que les personnages gagnent en profondeur et en charisme, les combats sont de plus en plus essouflant pour le lecteur et les gags tellement efficace qu'on en pleure. A condition bien sur que la traduction suive et, comme a son habitude, c'est la que la france déploie toute son ingéniositée à nous servir une soupe indigeste...bien loin de ce que les fans peuvent proposer.

En conclusion, meme si vous aimez la boxe de loin, que les dessins ne vous font pas trop sursauter et que les blagues de vestiaires ne sont pas votre quotidien...ne passez pas à coter de ce manga qui reste une oeuvre magistrale dans le domaine sportif et qui au bout d'une poignée de tomes vous aura totalement piégé dans son univers où l'adrénaline se trouve derrière chaque page...83 tomes? peuh! Il pourrait en avoir 500 que je serais toujours dessus comme un gosse le lendemain de noël...

Takamura Banzaï!!

roubi
31-12-2007
   Ne pas chercher plus loin Hajime no Ippo est le meilleur manga shônen sportif voir l'un des meilleurs manga tout court(82 tomes sortis au japon, c'est pas pour rien). Personnellement après Berserk c'est mon préféré !!!
L'humour est digne de City Hunter, les dessins aprés quelques volumes deviennent de véritable bijoux. Le mangaka arrive à donner une impression de vitesse hallucinante lors des combats et que dire de l'impression lors des impacts, la sensation de lourdeur des coups est palpable.
Par contre le manga au japon est loin d'être fini, au vu de l'avancement de l'histoire par rapport aux différents objectifs à atteindre par les protagonistes de l'histoire (ippo, Takamura, Miyata entre autre...)cela fait trés peur !!! A mon humble avis la série devrait dépasser les 120 tomes largement, à moins que: le mangaka en ait marre, soit qu'il soit poussé par son éditeur à bacler son histoire pour la finir en moins de tomes (ça m'étonnerai bien vu le succés immense au japon) ou bien tout simplement par le décés de ce dernier.

Je suis trés déçu de l'adaptation française. Je m'explique en 3 points simple.
-premièrement, les couvertures ne sont pas respectées pour tout les tomes alors qu'il n'y avait aucune raison de ne pas le faire.
exemple: la couverture du tome 2, où, originairement, on voit ippo à 16 ans, casque d'entrainement sur la tête, donner un uppercut a été remplacé par un ippo, certes joliment dessiné, ayant environ 21 ans (anachronisme qui aurait pu être éviter). Kurokawa aurait pu au moins choisir une couverture respectant l'âge du héros.

-deuxièment: Le titre du manga. Pourquoi avoir zapper le "Hajime no ippo" original au profit de Ippo, la rage de vaincre. En france la culture des arts martiaux est assez répandues pour que l'ont comprenne le mot Hajime (mot crié par l'arbitre au début d'un combat). Je ne comprend vraiment pas, mais bon il y a encore plus grave!!!

-Troisièment: LE truc qui m'énerve le plus c'est le surnom sorti de nulle part du coach kamogawa: PRESIDENT. Jaimerais bien savoir où est ce qu'ils sont aller chercher ce sobriquet ridicule. Le coach est et doit être appelé coach par tout le monde sauf par Takamura qui l'appelle plus souvent "le vieux". C'est un détail mais je trouve que pour les puristes cela gâche la lecture.

Voilà fini!
En gros Hajime no ippo est à posséder de toute urgence!

Blood
24-12-2007
   Je suis fan ! Des dessins aux personnages, du scénario aux thématiques abordées, Hajime no Ippo est un classique rondememt mené et très attachant. Fonce Ippo !

skizyk
24-12-2007
   Ca déchire Ippo ! Ce que j’apprécie particulièrement dans ce manga de sport, c’est qu’il est réaliste, un peu comme Slam Dunk, alors que certains autres shonens sportifs sont complètement hallucinés (Eyeshield 21, Olive et Tom…). Les personnages sont vraiment sympa, Ippo en tête, mais également Takamura et ses potes du club de boxe avec leur blagues vaseuses… Les entrainements et les matchs sont biens rendus par les dessins de l’auteur. Dans la mesure ou je peux l’apprécier, les termes techniques relatifs à la boxe sont correctement employés. Il n’empêche que des notes explicatives sur la boxe (catégories, pesée, anciens champions dont il est parfois question…) n’auraient pas été de trop.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga