Journal de mon père (Le) par Jiro Taniguchi - 1995
3 volumes (édition terminée) - Casterman
1 volume (édition terminée) - Shogakukan
Sens de lecture français - 220x295 mm - 12,50 €
Pas de planning
Couvertures françaises Couverture japonaise Couvertures espagnoles Couverture italienne

Donnez votre avis
Lire les autres avis

Yiochi habite Tokyo avec sa femme. Il est très pris par son travail. Ca fait plus de 15 ans qu'il n'est pas retourné dans sa ville natale, qu'il n'a pas revu son père. Un jour, il reçoit un coup de fil de sa soeur ainée. Son père vient de mourir. Sa femme le persuade d'assister à la veillée funèbre. Yoichi revient donc après 15 ans d'absence dans sa ville natale auprès de sa famille qu'il a quittée depuis bien longtemps. Et il va redécouvrir lors de ce voyage son enfance et son adolescence, il va apprendre à connaître ce père dont il ne savait rien.

Trois volumes bourrés d'émotion. Ceux qui ont lu "L'homme qui marche" (également chez Casterman), ne seront pas dépaysés. Quand aux autres, c'est la possibilité de lire un manga différent de la production vf habituelle. Ici pas gros monstres, de tueurs assoiffés de sang, d'écolières aux pouvoirs magiques, de princes charmants, de supers guerriers, ou de petites culottes. Voici une autre facette du manga, loin de l'habituelle facilité: manga = sexe et violence.
Cette histoire, ça pourrait être la mienne ou la vôtre. L'histoire d'un gars tout simple, Monsieur-tout-le-monde, qui petit à petit s'est éloigné de sa famille par égoïsme ou besoin d'indépendance, selon le point de vue. Vous vous reconnaitrez peut-être en lui, en sa soeur, en sa femme, en ses oncles, qui sait...
Le dessin est déjà superbe. Réaliste, fin et précis, détaillé sans être jamais fouillis. C'est beau tout simplement, et les images expriment à merveille ce que veut nous faire ressentir Taniguchi. Rien qu'en regardant les images, on sent toute la mélancolie, la joie, la tristesse, les regrets, les remords de toute une vie, sans même avoir besoin des mots. Je suis totalement sous le charme de chacune des images d'entrée de chaque chapitre, sorte de photos des personnages où le photographe a réussi à saisir l'âme de l'instant... Le seul reproche qu'on pourrait faire au dessin, ce serait que les personnages sont parfois difficiles à différencier (les hommes notamment), mais ça ne gache en rien la lecture... La narration est classique, mais très bien maitrisée, aucun temps mort, on n'est jamais du tout perdu et on est immédiatement plongé dans le quotidien et les souvenirs d'enfance de Yiochi.

Taniguchi nous montre sans complaisance mais avec beaucoup de justesse, de sensibilité, de pudeur la vie d'un homme et de sa propre famille qu'il a plus ou moins rejetée. Tout ça au travers de cet homme qui se souvient des scènes de sa jeunesse avec ses yeux d'enfants mais aussi un recul et une maturité acquis au fil des années. Certains souvenirs qu'il a plus ou moins oubliés, ou d'autres dont il se rend compte grâce à sa famille retrouvée qu'ils ne sont que les souvenirs déformés d'un petit garçon. Le divorce de ses parents quand il n'a même pas 10 ans et qu'il ne comprend pas, n'accepte pas. Sa mère partie qu'il idéalise jusqu'au face-à-face brutal avec l'amère réalité. Son ressentiment envers son père dont il découvrira trop tard les nombreuses qualités, et la souffrance qu'il lui a faite endurer en tant que fils parti loin sans se retourner. La joie, les peurs, les tristesses toutes simples d'un enfant puis d'un adolescent qui se cherche et fuit cette famille dans lequel il ne se retrouve pas.
Il ne fait que fuir, recherchant son indépendance à tout prix, refusant toute aide, refusant d'exister au travers de sa famille, de son père, pour se prouver qu'il n'a besoin de personne pour exister et réussir. Il ne veut pas ressembler à ce père qu'il rejette. Il a tout fait pour éviter cette ressemblance. Mais finalement il la reconnait, et l'accepte, au travers des témoignages et souvenirs de sa famille, qui malgré ses erreurs, son éloignement, l'accueille à bras ouverts.
A noter qu'on sent un léger goût d'autobiographie dans ce manga, l'action se passant à Tottori, ville natale de Taniguchi. Même si ce n'est pas vraiment de sa vie dont il parle, on sent qu'il y puisse beaucoup de choses, beaucoup de sentiments, comme on le comprend en lisant la postface du dernier volume. Il y a aussi un gros travail de recherche dans le dessin des décors, des batiments, le rendu de l'atmosphère de l'époque d'après-guerre, le récit, très vivant du Grand incendie.

C'est de la vie d'un homme comme tout le monde dont nous parle Taniguchi, avec des mots, des images simples et justes. Il ne cherche pas le mélo, il ne cherche pas les larmes, il ne cherche pas à faire la morale, il donne juste un exemple dans lequel on se reconnaitra tous peut-être un peu... C'est vivant, humain, touchant, parfois drôle, parfois plus tragique... Et ça donne un très grand manga...

Niveau adaptation: il semblerait que Casterman ait découpé en 3 volumes de moins de 100 pages le volume unique japonais. Dans un format assez grand (mais je ne connais pas le format japonais), le tout pour un prix qui en fera fuir plus d'un (et entre nous ce serait bien dommage). Papier très blanc, impression de plutôt bonne qualité, pas vu de soucis de traduction ou orthographe. Par contre sens de lecture français, en lui-même ça ne me dérange pas, le soucis c'est que Casterman a l'habitude de reprendre chacune des cases et de retravailler chacune des planches une à une pour laisser les cases telles que dans la version japonaise, si j'ai bien compris. Travail titanesque, et tout à fait louable dans l'idée. Mais hélas avec pas mal d'erreurs. Dans une même page, certaines cases sont retournées, d'autres non, ce qui fait que les perso ne sont jamais placés pareil les uns par rapport aux autres, deviennent arbitrairement gauchers puis droitiers... Ca n'empêche pas de lire, mais bon... Néanmoins on est loin semble t'il du massacre de "L'habitant de l'infini", c'est déjà ça :)


- un dessin précis et réaliste, très agréable
- une histoire de vie quotidienne, mais loin d'être ennuyeuse
- des personnages humains et attachants, avec des qualités et des défauts, comme tout le monde...
- un manga loin des stéréotypes manga habituels
- des sentiments particulièrement bien exprimés et développés...
- j'imagine que tout le monde n'aimera pas le dessin...
- le prix est assez redhibitoire...

Un homme comme tout le monde qui redécouvre son passé et sa famille qu'il avait presque oubliés... si vous cherchiez un bon manga, ne cherchez plus... vous l'avez trouvé.


Nombre de volumes lus: 3 au 06-07-2002
Retour liste manga


Julien
22-12-2011
Une oeuvre humble, sans fioritures, nous plongeant dans la vie d'un homme ordinaire. Toute la complexité et la beauté de l'ame humaine y est présentée. J'ai rarement été ému a ce point par un travail illustré.
La sincérité des sentiments ici présentés est d'une force incomparable.
Une belle leçon de vie qui nous rappelle que les choses importantes, vraies, ne doivent pas être tenues hors champ trop longtemps, sous peine de passer a côté de notre histoire.

La question que soulève cet ouvrage devrait être plus souvent abordée. Connaissons nous réellement les personnes qui nous sont proches ?

nonom
01-03-2005
   excellent..vraiment touchant ce manga, d'un tout autre style. J'ai vraiment aimé

maromia
13-03-2004
exelent un hit incontournable pour les fans de taniguchi

DCR
17-06-2003
   Un récit linéaire et classique. Des clichés accumulés sans aucune émotion ou originalité. Des personnages vides. Des dessins pas vraiment mauvais mais froids, sans personnalité.

Bref, un manga sans intérêt qui semble écrit et dessiné avec une règle et une équerre.

michael
28-12-2002
    Je me suis fait offrir le Journal de mon Père par ma ptite femme à Noël, et comme je m'en doutais, il vient tout déranger.
Adieu Naruto (que je n'osai réellement abandonner à cause de ces 2 1er tomes), yu yu, et tous les trucs de base et de bouse... il existe en marge de la création dîte "manga" certaines oeuvres capables de nous boulverser. Je suis encore sous le choc, ces trois tomes ont parlé à ma profondeur comme rarement.
Il me faut un peu de recul et une relecture pour être "un peu plus stable", mais ce qui est sûr, c'est qu'il entre directement à la 1er place dans mon top émotion, sensibilité et surtout humanité, et qu'il sera délicat de l'y en déloger.
Une révélation...
Chapeau bas monsieur Taniguchi. J'ai hâte de découvrir vos autres oeuvres.

cycy
27-08-2002
    Surement la plus belle oeuvre de manga jamais écrite. C'est avec plaisir et émotion qu'on adère à cette autobiographie de Jiro Taniguchi. Il nous dévoile son enfance et les obstaclesd auquels il a du ocnsentir.
Trés bien servi, mise en page agréable, on regrettera le format (non conventionnel) et le prix, mais quand on aime, on ne compte pas.

maher
08-06-2002
une belle oeuvre qui m'a fait me remtre en question , une identification au perso principal troublante
lire ce manga vous aportera obligatoirement quelquechose, selon vos relation (plus ou moin distante) avec votre pere et vos proche
a lire avant d'envisager de partir


ca vous touche ou ca vous touche pas, a la diference du cheminot qui joue le forcing


et pour le prix: c'est le seul manga que j'ai pu trouver a ma bibliotheque de quartier (le bibliotéquaire ne savait pas que s'etait un manga ^^)

Fredd
22-11-2001
Le manga le plus émouvant jamais traduit en français. Un must absolu (même si l'édition en 3 fins volumes de Casterman est franchement chère).
Taniguchi nous broie le coeur petit à petit et fait monter les larmes dans cette histoire d'un fils qui retrouve sa famille à l'occasion de la veillée funéraire de son père à Tottori (grosse ville de province). Peu à peu sont révélées les raisons qui l'ont éloigné de sa famille et plus particulièrement de ce père qu'il n'avait jamais compris.
C'est d'une justesse, d'une finesse, d'une pudeur, d'une profondeur sans égale dans la description des sentiments.
Une oeuvre qui donne définitivement ses lettres de noblesse au manga.
Le manga que je prendrais avec moi sur une île déserte.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga