Planètes par Makoto Yukimura - 2001
4 volumes (édition terminée) - Génération comics
4 volumes (édition terminée) - Kodansha
Sens de lecture japonais - 130x180 mm - 9,45€
Pas de planning
Couvertures allemandes Couvertures françaises Couvertures japonaises Couvertures américaines

Donnez votre avis
Lire les autres avis

13 juillet 2068. Une navette dans l'espace, à 150km de la Terre, reliant la Thaïlande à l'Angleterre. A son bord, des passagers tout ce qu'il y a de plus classiques, dont un jeune couple. Soudain c'est l'accident, une vitre se brise... 6 ans après, Hachimaki sillonne avec ses collègues Yuri et Fi l'espace pour ramasser les débris qui pourraient provoquer de graves accidents aux différentes navettes et stations spatiales. C'est un boulot dangereux, pas facile et un éternel recommencement. Mais Hachimaki a un rêve, il veut partir et devenir un vrai astronaute...

Hachimaki au début du volume 1...Planètes est le premier manga (à sortir en relié en tout cas) de Makoto Yukimura. Il sort actuellement dans le mensuel de prépublication seinen Morning de Kodansha. Et pour un coup d'essai, c'est un coup de maître...
A première vue, un manga de science-fiction. Nous voilà dans l'espace, en 2074, à quelques centaines de kilomètres de la Terre. Mais on nous présente un futur tout ce qu'il y a de plus vraisemblable: pas d'extra-terrestres belliqueux venus de tout l'univers, pas de lasers à la Star wars, pas de gadgets futuristes ou de vaisseaux ultra-rapides. Juste une Terre qui a continué à évoluer à son rythme, de plus en plus polluée certes mais ni inhabitable ni détruite. Après l'avoir vidée de ses ressources internes, pétrole et autres minerais fissibles, l'homme s'est alors tourné vers l'espace pour résoudre ses problèmes d'énergie. L'espace proche de la Terre a commencé à être de plus en plus fréquenté: navettes aérospatiales, satellites, stations orbitales, stations lunaires... Rien de réellement inconcevable pour nous pour un futur pas très lointain. Et niveau personnages, pas de courageux héros, de fier combattant, non juste des gens comme vous et moi. Qui veulent juste vivre leur vie, faire leur boulot. A savoir éboueurs de l'espace. Comme ça, ça ne semble pas très reluisant mais il en faut bien vu le danger que représentent les nombreux débris qui encerclent la Terre. Le métier basique par excellence, loin de toute idée d'héroïsme grandiose.

Fee: aurait-elle oublié son patch Nicorette ?

Gorô, le père d'Hachimaki...Tout d'abord, trois personnages vont être mis en avant: Yuri le russe et son passé dramatique (émouvant et sensible sans effets grandiloquents), Hachimaki le japonais qui perd de vue la raison qui l'a fait aller dans l'espace et la redécouvre suite à une rencontre inattendue (drôle, léger et subtil), Fee l'américaine en prise avec des terroristes qui vont regretter de l'avoir empêchée de fumer (hilarant avec un fond plus inquiétant). Puis le tour d'horizon s'agrandit. Grâce à quelques retours sur Terre, on découvre la famille d'Hachimaki, sa mère qui connaît son mari et ses fils mieux que personne et a appris à accepter leur folie spatiale avec philosophie, son frère plus jeune, passionné par l'espace et rêvant de devenir ingénieur, quitte à exploser la maison à coup de fusée. Puis on découvre son père, astronaute d'élite au comportement paternel assez particulier...
Enfin on rencontre Tanabé. Une jeune fille qu'Hachimaki doit former pour qu'elle le remplace dans son rôle de ramasseur de débris vu qu'il compte quitter l'équipe. Une jeune fille de même pas 20 ans qui ne paye franchement pas de mine au premier abord: elle a le mal de l'espace et se demande si ce boulot est vraiment fait pour elle. Mais elle a pour elle, outre un passé mystérieux, un caractère entier, volontaire, passionné qui va bouleverser l'univers d'Hachimaki. Car leurs deux conceptions de la vie vont s'entrechoquer.

*** (Attention le passage ci-dessous propose une analyse des 2 personnages... si vous n'avez pas lu le manga, peut-être vaut-il mieux pour vous sauter cette partie ?) ***
Tabané, le genre de nana qui sait se faire écouter...D'un côté, celle d'Hachimaki. Il a eu fort à faire à combattre ses démons intérieurs, mais sa rage, sa colère qui l'habitent sont toujours là, prêtes à exploser. Il ne voit sa vie que comme la poursuite de son rêve (avoir sa propre navette pour n'avoir de compte à rendre à personne). Coûte que coûte, à absolument n'importe quel prix, quitte à y perdre son âme, il veut le réaliser. Pour lui, la vie ce n'est que ça et ça ne peut qu'être synonyme de solitude. On ne peut pas se préoccuper des autres si on veut réaliser son rêve, surtout s'il semble inaccessible. C'est vrai que c'est un bon moyen d'avancer, malgré le côté sacrément cynique et égoïste. Mais après ? Cela apporte-t-il le bonheur ? Une fois le rêve réalisé, que lui reste-t-il ? A part une vie qui prend un goût d'inutilité et d'ennui ?
C'est là qu'intervient la conception de la vie de Tanabé. Sa conception du bonheur. Qui ne peut exister que si on trouve sa véritable raison de vivre. Pas un rêve à poursuivre, non, quelque chose ou quelqu'un qui soudain nous montre ce que peut apporter la vie. Une ancre, un repère qui sera toujours là pour apporter une raison d'exister, ou du moins une raison de ne pas mourir. Yuri, lui, l'avait bien compris. Pendant 6 ans, il n'a eu en tête que la réalisation de son rêve, une fois que cela s'est produit, il s'est demandé "Et maintenant ?" jusqu'à comprendre qu'il avait déjà largement de quoi vivre, qu'il suffisait alors qu'il regarde autour de lui. C'est surtout une question d'état d'esprit, pas de ce que l'on fait ou désire.
Et Hachimaki se retrouve face à ça. Une fois, deux fois, constamment. Et ne sait plus trop quoi penser. Toute son énergie, toute sa vie est fixée sur son but, pas facile de tout remettre en question, ça demande du temps et pas mal de maturité avant d'accepter ça. Il réagit, d'abord par la colère et par la rage dont il use et abuse pour avancer, s'enfoncer en croyant y oublier ses doutes. Puis en perdant cette énergie destructrice d'un coup, en ne comprenant plus ce qu'il cherchait, en n'ayant plus aucun repère, aucun désir, ne sachant plus quel sens peut avoir sa vie. Et enfin en découvrant d'un coup ce qui lui manquait. Et si tout ce qu'il cherchait, tout ce qu'on cherche, c'est juste une place où on est bien, où on est soi, grâce et avec les autres. Et à partir de là, réellement commencer à vivre pleinement sa vie, sans artifice, sans masque.
*** (Voilà, la partie analyse est terminée, la suite est garantie 100% sans) ***

Une petite fusée pour la route ?Mais attention, on n'est pas là dans un manga prise de tête. Il pose des questions, il remet en cause pas mal de choses mais... il le fait avec énormément d'humour, de fraîcheur, de subtilité, de sensibilité. Entre les chapitres, appelés phases, on trouve parfois des extra-phases, des petites BD de quelques cases où les personnages peuvent donner libre cours à leur folie, leur humour, leur humeur, leur dérision, c'est léger, tendre, hilarant.
Hachimaki au début du volume 3... Sacrée évolution, non ?Néanmoins, on est quand même souvent (mais pas toujours) dans l'espace et cela fourmille de détails: les combinaisons, les théories physiques, les vaisseaux, tout est détaillé sans qu'on trouve pour autant un côté fouillis mais au contraire, très clair, propre et net. Rendu ainsi par un dessin au premier abord agréable qui s'affine au fur et à mesure des pages, devenant de plus en plus précis et expressif surtout dans les visages, ainsi qu'une narration et une mise en page claires, tournant parfois en dérision les codes du genre. Amenant une humanité dans chacun des personnages. Y compris dans ces personnages de terroristes, éternels rappeleurs des erreurs de l'humanité et des risques qu'elle encourt. Et de ce que sa négligence, son égoïsme peuvent engendrer. Tout ça n'est après tout qu'un combat constant d'équilibre entre les rêves et les ambitions d'un côté, moteurs de l'évolution mais créateurs d'inégalité et d'insatisfaction, et la recherche du bonheur et de l'harmonie de l'autre.

Au final, un manga toujours aussi réjouissant au bout de 3 volumes que je relis avec toujours autant de plaisir. Il sait être tour à tour drôle, émouvant ou dramatique par des situations simples, quotidiennes comme surprenantes, des dialogues incisifs qui sonnent justes, des personnages décapants mais si humains, des relations entre eux fouillées, complexes, très tendres pour certaines, tout en ne perdant pas de vue un côté existentiel par les questions sur l'homme, ses droits, ses devoirs face à lui-même, aux autres et à l'univers qui l'entoure. Un manga qui dégage un air de familiarité et de chaleur en nous présentant des personnages qui nous ressemblent tout en gardant un côté imprévisible. Un manga sur l'infiniment grand de l'espace mais surtout sur l'infiniment grand de notre âme.


- dessin de plus en plus fin et détaillé, tout en étant lisible et clair
- scénario intelligent et bien mené, juste des actions d'un quotidien pas si banal...
- personnages complexes, drôles et attachants
- situations, dialogues parfois hilarants, parfois émouvants
- belles pages couleurs
- quelques fautes d'orthographe
- on pourra être rebuté par le prix
- on se laisse emporter par l'ambiance, ou pas...

On commence sur le quotidien de 3 "éboueurs" de l'espace... Drôle, émouvant, tendre... L'espace comme une métaphore de notre vie et de notre âme...


Nombre de volumes lus: 3 au 01-10-2003
Retour liste manga


yas
15-01-2011
   Une belle sérir qui donne à réfléchir; assez courte en plus et sa convient tout à fait à mon porte monnaie réduit. Je la conseille vous passerez un bon moment ^^

skizyk
13-09-2006
   Voila un seinen assez marrant et très différent de ce qu'on voit d'habitude ! Le héros et son père sont vraiment des cas, il y a des phases bien marrantes. Je ne connais que les 3 premiers volumes par contre...

elia
23-02-2005
   bon eh bien je viens de lire le tome 4... c fini, quelle magnifique série, que je recommande a tout le monde, vraiment du bonheur.

Aya-drug star away 36
09-03-2004
   Découvert tout à fait par hasard (les couvertures me plaisaient, mais pas plus que ça) j'avoue être litéralement tombée sous le charme de "planètes". Les graphismes qui ne m'accrochaient pas vraiment sont devenus au fil de la lecture quelque chose d'unique et de vraiment très beau à mes yeux(même si on aime pas le style des persos, les décors sont réellement somptueux, y a pas à dire), les persos sont tous attachants, l'histoire est à la fois originale (même si ça en a peut-être pas tout à fait l'air au premier abord)prenante, drôle, mais aussi (et bcp) réfléchie, bref, un petit bijou.(après, bien sûr, il faut apprécier le style) L'édition proposée par génération comics est vraiment sublime (les pages couleurs *____*), je trouve que ça vaut presque le prix, que dis-je, ça VAUT carrément le prix. En tout cas, pour un manga de cette qualité là. Une surprise énorme, à acheter, ou tout au moins à feuilleter pour ce donner une idée. Vivement d'autres oeuvres de ce nouveau génie (yukimura) et surtout la sortie de l'anime "planètes"(qui m'a l'air tout aussi génial que l'original):)

bajul
07-12-2003
Personnellement je n'ai pas accroché, mais ça ne tiens qu'a moi... par contre un "détail" du dessin m'a fortement repoussé: le spersonnage ont tous une sale têtes... pourquoi? Parcequ'ils sont tous les yeux placés beaucoup trop heut alors que le style ets plutot réaliste...

Kawato
14-05-2003
    Un manga super bien dessiné, avec énormément de détails
Personnages hyper charismatiques (après seulement 2 volumes...). Les 2 brothers me font trop marré, mais apparement c'est de famille puisque leur père Goro est également un sacré lascar("kick":pour ceux qui l'ont lu)
L'espace, un thème à mon sens peu abordé dans les mangas(y'a bien Ken et Saint Seiya, mais ça commence à dater...)
La narration est bien menée. On va de péripéties en péripéties plus rapidement qu'il ne faut pour le dire. Donc on ne s'ennuie pas!!!
Un travail de mené de main de "maître par ce mangaka encore peu connu en France(je me rappelle plus de son nom:LOL)
Bref, c'est tellement bien qu'on n'ose pas attendre une parution plus rapide,sous peine de tout gâcher. Donc, continue comme ça mon p'tit gars...(MDR)

PS:Comme je pense qu'on en a déjà pas mal dit je m'arrête.(surtout que je commence à raconter n'importe quoi...)

PS2(ben oui c sorti...): Herbv, je te rappelle que ton avis sur 2Oth Century Boys n'a rien à faire ici. Je te prirais donc de le déplacer,et en vitesse...(MDR encore)




Mister H
19-03-2003
Trop génial ce manga!les combats sont biens,les persos hyper charismatiques,surtout le tueur mystérieux avec les chebeux blancs,trop fooooooort!ya pas beaucoup de parlotte,que de l'action avec plein de boss géniaux on ne s'ennuie pas une seconde!







....uhuh je blague bien sûr un très beau manga à la fois contemplatif et bien raconté.A ne pas manquer

cosmos, le retour de la vengeance du fils
30-12-2002
Je fais quand même l'effort de développer mon avis : ce qui m'a beaucoup, beaucoup plu dans ce manga (je rappelle quand même que je suis plutôt novice en matière de seinen) c'est le travail de réflexion qu'il faut effectuer. L'auteur donne quelques pistes pour saisir les pensées de Hachimaki mais on doit souvent faire soi-même un gros effort derrière pour comprendre ; en effet ces pensées ne sont pas toutes à prendre comme paroles d'Evangile (elles sont parfois révoltantes car il arrive que le personnage principal se fourvoie), c'est à nous de trouver la morale qui se cache derrière les propos des personnages.

De plus, je reviens sur cette idée de mettre en scène des questionnements personnels dans l'univers infini. Il y a souvent un parallèle de fait entre l'espace au sens ce gros truc qui nous entoure avec plein d'étoiles dedans et "notre" espace (où l'on vit, les gens qui nous entourent...). A travers le portrait de personnages désirant se rendre aux confins du système solaire pour y trouver on ne sait quelle vérité, l'auteur nous suggère en fait de nous intéresser à ceux qui nous sont proches.

Et, ce qui ne gâte rien, tout cela est servi enrobé de beaux dessins et d'humour... que demander de plus ?

cosmos
01-12-2002
   Waaaaah... en 2 mots "j'adore". La seule petite critique que j'ai à faire sont que le dessin des visages n'est pas très très réussi au début mais que ça s'améliore très très vite.
Sinon c'est vraiment très réussi. J'aime beaucoup l'idée de mettre en scène dans l'univers infini des questionnements au contraire très personnels, très intimes... surtout que ces questionnements valent vraiment la peine qu'on s'y attarde...



Le problème avec les manga qu'on trouve vaaaaaaaaaaachement bien c'est qu'une fois qu'on a dit que c'était bien y a plus rien à dire dessus... si ce n'est MAIS LISEZ-LE !!!

Herbv
13-06-2002
   Décidemment, Generation Comics nous fait de belles choses ces derniers temps avec la publication de 20th Century Boys et maintenant de Planètes.

Avec ces deux mangas, on a des histoires intelligentes, bien faites, avec des personnages parfaitement construits, ayant une certaine épaisseur. Il n'y a pas de combat ni d'histoire d'amour à l'eau de rose, on a quelque chose d'original, ce qui prouve que le monde du manga n'est pas composé que de Shonen ou de Shojo comme on pourrait le penser avec les mangas publiés généralement en VF.

Que du bon, que du bonheur. A ne pas rater.

DukeFreeman
03-06-2002
Graphiquement il est "hors norme"... assez original... marrant, emouvant, beneficiant de personnage sacrement "chiadé", qui sont reelement consistant niveau psychologique... les 5 chapitres sont tous plus interressant et captivant les uns que les autres, assez realiste, et on sens bien que des recherches on etait fait pour rendre le manga proche de se qui se ferais dans se future proche, ainsi que leurs metiers...
Non serieusement c'est...
Un des nouveau "mythe" !
Un peu comme... Eden, ou Naruto... (Je citerais bien Blame ! et d'autre qui ont aussi un grand avenir, mais ils sont ptetre trop... en marge et/ou manquant un peu de qualité, se qui n'est pas le cas de Blame, qui lui est "handicapé" d'une trop grande "difference", enfin se n'est pas tout a fait un handicape c'est aussi un des choses qui le constitue comme un des manga les plus reussi car justement "hors normes" en bcp de point !)... bref... je disais donc que, comme Eden et Naruto, il Planetes se place a mes yeux dans ces mangas "jeune" mais plein d'avenir, qui ont leurs originalité et leurs difference par rapport au manga "ultra classique", mais qui reste tout de meme assez "clean" pour etre representatif de la diversité des mangas :)
Piouf... je me demande si j'ai bien reussi a faire comprendre se que je voulais...
Bah, l'important c'est que je fasse comprendre que moi personnelement...
Je l'adorre !
Une valeur sur a mes yeux... avec un dessin "particulier", mais qui m'est tres agreable, un scenario excelent (ainsi que les themes abordé dans les differents chapitres), des personnages complexe et tres rapidement et facilement inseré dans le manga... bref...
Un must... une maitrise total de son art, avec une touche personnel bien visible...
Chapeau bas :] j'aimerais en voir plus souvent !

Chandler
03-06-2002
J'attendais ce titre depuis le jour où il était annoncé par Génération Comics, et je n'ai pas été déçu : c'est vraiment du tout bon. Les dessins sont originaux et magnifiques, dans un style plutôt inhabituel par rapport à ce que l'on voit dans les mangas publiés en France. Le scénario sort lui aussi de l'ordinaire, car si l'histoire se déroule dans l'espace, point de batailles contre des aliens belliqueux, mais la vie quotidienne des personnages, qui suffit à nous faire dévorer les pages de ce manga.
Je me réjouis donc de la sortie d'un titre de cette qualité, mais il est vrai que Génération Comics commence à nous habituer à ce genre de bonnes surprises.

Langage SMS, injures, allusions aux scans interdits. Merci également de développer un minimum votre avis.
Tout avis posté sera vérifié avant d'être validé et d'apparaître ci-dessus.
Nom: Email:
Votre avis général :
Aucun
Votre avis sur ce manga?
Afin de confirmer que vous êtes une vraie personne merci de recopier les lettres que vous voyez ci-dessous
Recopiez le code   
Retour liste manga