Revenir à l'accueil


Durant une semaine, près de 300 votants ont tenté de faire gagner leurs chouchous et de départager 15 titres sélectionnés parmi tous ceux ayant sorti au moins un volume en 2010. Le match a été rude, en voici les résultats...

Résultats du prix du Public du Pôle 1 "Baston et Aventure" : 678 votes pour 295 votants

15. Clothroad
avec 0,74%
14. Dofus
avec 1,47%
13. Dreamland
avec 2,51%
12. Arata
avec 4,42%

Commençons par les quatre dernières places. Que ce soit du côté du Jury ou du Public, Clothroad n'a décidément pas réussi à sortir son épingle (ou son aiguille... ahah !) du jeu. Ramassage complet pour la série de Kazé Manga. Les deux mangas français de la sélection ne s'en sortent guère mieux, étonnamment : il s'agit pourtant de séries semblant assez populaires mais les votants de cette édition ne les ont pas beaucoup soutenues. La dernière série de Watase a quand même pu compter sur certains de ses fans mais je l'imaginais mieux classée...


10. Broken Blade
avec 4,72%
10. 7 milliards d'aiguilles
avec 4,72%
9. Jusqu'à ce que la mort nous sépare
avec 6,64%

Les deux séries issues du catalogue Doki-Doki récoltent exactement le même nombre de voix. Sans doute pas des mêmes votants, les deux titres étant relativement différents. Le résultat reste en tout cas honorable.
La vigoureuse série de Ki-oon, quant à elle, s'en sort plutôt bien, n'ayant pas grand-chose à envier au niveau de ses votes aux précédentes places.


8. Ascension
avec 7,67%
7. Black Butler
avec 8,26%
6. Kekkaishi
avec 8,41%

On commence à aborder le vif du sujet et ces trois séries tiennent dans un mouchoir de poche. J'ai été assez étonnée finalement de la place de Black Butler que je pensais plus populaire que ça (et la lecture du premier volume m'a agréablement surprise, en plus). Ascension a frôlé les sommets plusieurs fois durant le vote pour finalement se faire distancer tandis que Kekkaishi s'en est bien mieux sorti que je ne l'aurais cru. Comme quoi...


La cinquième place est pour... Ashita no Joe d'Asao Takamori et Tetsuya Chiba (Glénat)
avec 8,85%
Qui a dit que le public ne voulait pas de séries un peu anciennes ? Cette cinquième place, à quelques voix seulement du podium, prouve quand même un intérêt très net des lecteurs.
Ainsi, les visiteurs de Mangaverse plébiscitent cette série culte que Glénat nous propose dans sa collection Vintage. Car avant Racaille Blues ou Ippo, le manga de boxe avait déjà trouvé ses lettres de noblesse avec Ashita no Joe...

La quatrième place est pour... Happy ! de Naoki Urasawa (Panini Manga)
avec 9,00%
Décidément, pas besoin d'être issu des années 2000 pour plaire, apparemment. Bon sans doute aussi que le nom d'Urasawa sur la couverture, bien connu des amateurs de mangas pour Monster, 20th Century Boys ou Pluto, doit aider même si Happy ! n'est pas du tout du même genre. Mais rappelons quand même que le premier volume de cette série est paru au Japon en 1994. Et la voilà qui obtient une jolie quatrième place, à quelques voix seulement du podium.

La troisième place est pour... Stone Ocean de Hirohiko Araki (Tonkam)
avec 9,59%
Eh bien voilà, c'est fait !
Il suffisait donc de changer de formule du Mangaverstival pour que la saga Jojo's Bizarre Adventure d'Araki puisse enfin réellement atteindre le podium, après des années de gamelles et de foirage dans les fin fonds du classement les années précédentes, malgré une horde de fans purs et durs ayant investi les différents Jurys. Nulle doute que cette troisième place devrait les mettre enfin en joie...

La deuxième place est pour... Letter Bee de Hiroyuki Asada (Kana)
avec 11,36%
Dès le début des votes, deux séries se sont assez nettement détaché des autres. Pendant toute la semaine, elles n'ont cessé de se passer devant l'une l'autre pour finir, quelques heures avant la clôture des votes, par en rester à une parfaite égalité. Eh oui, tous les votes comptent et il a suffi juste de deux pour faire basculer la balance en défaveur des facteurs de l'extrême...

Le Prix du public revient à... Soul Eater d'Atsushi Ohkubo (Kurokawa)
avec 11,65%
Oui, c'est vrai, on peut évidemment le voir comme un blockbuster. Un bon gros shônen un peu bourrin, calibré, classique. Et alors ? Il a largement sa place ici et conforte d'ailleurs fièrement son statut de favori par cette jolie victoire, d'autant plus belle qu'elle a été âprement disputée avec le titre d'Asada qui doit se contenter de la seconde place à deux voix près.