Comme chaque année, durant la première semaine de juin, la ville d'Annecy se met sur son 31 pour accueillir le Festival International du Film d'Animation: les panneaux d'indication fleurissent, les drapeaux poussent sur le Paquier, les affiches se placardent, les bus se parent de leurs plus beaux atours. Cette année, ce sera du 2 au 7 juin 2003.

Bonlieu de loin...Le FIFA, qu'est-ce que c'est ?

Pendant 6 jours se succèdent projections de films d'animation, conférences, expositions, rencontres avec les artistes, dans tous les coins de la ville, le point central étant le centre culturel Bonlieu où se trouvent deux des salles de projection, la boutique ainsi que l'accueil du Festival.
L'année dernière, 7 salles avaient été requisitionnées pour diffuser les quelques 250 films sélectionnés ainsi que les programmes spéciaux consacrés à l'animation slovaque et au rire, durant les 6 horaires de la journée.
Sans compter les multiples expositions au centre Bonlieu et au Château, les rencontres avec les artistes tous les matins à 9h au Bistro Romain, tout ça dans une ambiance festive et passionnée (et épuisante, également...).
Sans oublier les soirées de séances gratuites sur le Paquier, en face du lac, où sur un écran géant ont été diffusés de nombreux programmes, malgré une météo des plus capricieuse (autrement dit, il a fait un temps abominable l'année dernière). Vous pouvez d'ailleurs jeter un oeil à ma chronique jour après jour de l'édition 2002...

Le château dans le ciel...Pourquoi commencer à parler du Festival maintenant alors qu'il ne s'ouvre que dans plus d'un mois ?
Dès fin mars, le site officiel du Festival a révélé la sélection de films en compétition, ainsi que les programmes spéciaux qui, personnellement, m'ont franchement mis l'eau à la bouche...
Cette année, sur les 1309 films proposés, les jurys en ont sélectionné 265 dans 9 catégories différentes.
- Cours métrages (50 sélections)
- Longs métrages (5 sélections)
- Spéciaux TV (11 sélections)
- Séries TV (25 sélections)
- Films éducatifs, scientifiques ou d'entreprise (3 sélections)
- Films publicitaires (48 sélections)
- Vidéoclip (12 sélections)
- Films d'école ou de fin d'études (64 sélections)
- Courts métrages en panorama (47 selections)

De plus, les deux thèmes, l'animation australienne et la musique dans l'animation vont nous permettre de découvrir de nombreux programmes. Concernant la musique, trois artistes seront au rendez-vous, Phil Collins nous parlera de sa collaboration avec Disney sur le long-métrage "Tarzan", Didier Lockwood nous présentera son travail sur le long métrage "Les Enfants de la pluie" et Normand Roger nous fera partager son expérience en tant que compositeur de trames musicales de nombreux films d'animation. Peut-être pourra-t-on les rencontrer lors de conférence comme l'année dernière avec les réalisateurs de "Monstres et cie" et "Ice Age".
N'oublions pas non plus les 2 catégories Internet dont vous pouvez voir les 30 films sélectionnés directement sur le site du Festival, de manière à pouvoir voter dès le 1er mai... Ces films devraient normalement aussi être visibles lors du Festival dans l'espace multimédia.

La pelouse du Paquier où se dressera l'écran géant tous les soirsDe quoi s'en mettre plein les mirettes...
La première catégorie en compétition que je surveille pour ma part, c'est celle des longs-métrages. L'année dernière, j'avais pu voir 4 des 5 films proposés, dont le rafraîchissant "Momo a la conquesta del tempo" mais surtout le magique "Mari Iyagi" du sud-coréen Sung-gang Lee, qui a fort justement remporté le prix. A noter que ce superbe long-métrage sortira en France dès le 28 mai selon Allociné.

Cette année, on nous propose de nouveau une sélection des plus étonnante, jugez plutôt:
- Drengen der ville gore det umulige (L'enfant qui voulait être un ours): film danois de Jannik Hastruk (sortie en France le 18 décembre 2002 selon Allociné)
- Kaena la prophétie: film français de Chris Delaporte (en anglais sous-titré français, ironie...) qui sortira également le 5 juin sur les écrans français (site officiel)
- L'Uovo: film italien de Dario Picciau (site officiel)
- My Life as McDull: film chinois de Toe Yuen (sortie en France prévue en juillet 2003 sous le titre "Mc Dull dans les nuages" - critique de DVDRama)
- The Legend of the Sky Kingdom: film zimbabwéen de Roger Hawkins
De quoi aiguiser ma curiosité pour ma part... Car il vaut mieux éviter de venir avec des idées bien arrêtées sur l'animation mais plutôt être curieux de découvrir ce que peuvent créer des artistes de tout pays... On peut découvrir des merveilles, tout comme s'ennuyer ferme devant des productions auxquelles on ne comprend rien, c'est tout le charme du Festival...

Bonlieu, rendez-vous de tous les festivaliers...Le Festival niveau techniques d'approche...
Quelque chose à noter de plutôt important, c'est que le Festival est tout d'abord prévu pour un public de professionnels de l'animation, ainsi que pour les journalistes et les étudiants. Les simples amateurs comme moi sont bien sûr les bienvenus mais la démarche à suivre n'est pas la même.
Autant les professionnels peuvent choisir au jour le jour ce qu'ils souhaitent visionner, sans aucune restriction, autant l'amateur se doit de tout choisir et planifier avant le Festival. C'est assez déconcertant de se retrouver devant le formulaire d'abonnement et de devoir choisir à l'avance quel film on ira voir dans quelle salle à quelle heure... Ainsi on ne peut voir qu'un seul programme de chaque catégorie par jour: impossible donc de voir 2 longs-métrages dans la journée...
Néanmoins, je reconnais que ça n'a pas que des désavantages. En effet, pas la peine le matin de faire la queue pendant 30mn pour avoir ses accréditations puisqu'on a déjà tout !! Encore mieux, on peut prendre à l'avance ses tickets pour les programmes spéciaux et donc être à peu près sûr de trouver une place... ce qui s'avère plutôt intéressant pour des programmes très prisés: l'année dernière la séance spéciale pour voir "le Voyage de Chihiro" avait été prise d'assaut et j'étais franchement ravie d'avoir déjà mon billet d'entrée... même si trouver une place ne s'est pas avéré chose facile vu la foule...
L'Impérial Palace où se déroulera le MIFA, marché du film auquel n'ont accès que les professionnels...Bien sûr, je parle là dans le cas de l'abonnement à la semaine, on peut également acheter ses places à la séance mais alors là vous avez le risque de voir les dernières places vous filer sous le nez...
A noter que chaque matin est édité un petit journal gratuit, "Le Quotidien", qui retrace ce qui s'est passé la veille, les rencontres et les points forts de la journée qui commence... On peut se procurer le numéro de la journée le matin dans l'espace Bonlieu (où passent tous les festivaliers). J'ai d'ailleurs reçu voilà quelques jours "Le Quotidien numéro 0" qui nous présente les festivités de cette année...

En parlant de programme spéciaux, je dois reconnaître avoir hurlé de joie en découvrant le programme de cette année... En effet, nous allons avoir droit à des avant-premières des plus intéressantes. Tout d'abord "Les Enfants de la Pluie" de Philippe Leclerc qui sortira le 25 juin au cinéma. Mais surtout "La petite sorcière" d'Hayao Miyazaki (autrement dit "Kiki's delivery service"), je sens que cette séance-là va être blindée... J'espère qu'ils ne changeront pas les programmes d'ici juin, vu que la sortie cinéma de "La petite Sorcière" a semble-t-il été repoussée... J'espère également qu'aucun de ces deux films ne sera proposé lors de la Cérémonie d'Ouverture, le lundi soir, réservée uniquement aux possesseurs d'une invitation (quoique j'ai un peu peur pour "Les Enfants de la Pluie"...).
Mais ce n'est pas tout. Sont également prévus "Horus, Prince du soleil" de Isao Takahata (premier film de Takahata qui date de 1968) et "Patlabor WXIII" de Takuji Endo. L'animation japonaise semble plutôt bien représentée cette année dans les programmes spéciaux.
D'autres programmes spéciaux sont prévus et je ne peux que vous inviter à aller découvrir tout ça (et plus encore) sur le site du Festival...

Le complexe ciné Décavision où se trouvent 2 des salles de projection du Festival...Alors ?
En tout cas, j'attends ce festival avec impatience... Mes congés sont déjà posés, je guette le site officiel pour imprimer le bulletin d'abonnement, je fais briller mon appareil photo, je taille mes crayons, tout ça pour profiter au mieux de ce festival et tenter de vous en proposer pendant cette semaine très spéciale une vision claire et, je l'espère, enthousiaste (en espérant qu'aucun imprévu de dernière minute ne vienne tout gâcher)... Croisons les doigts que le temps soit au beau fixe, parce que, bon, un Festival sous la flotte, ça perd tout de suite de son charme... Déjà qu'on va encore se taper les multiples travaux dans le centre-ville...

A noter que cette année, en même temps que le Festival, les 3 premiers jours de juin verront se dérouler à Evian (pas très loin d'Annecy) le sommet du G8... Ce qui signifie que les hôtels ont déjà dû être pris d'assaut et qu'entre manifestants anti-mondialisation et services de sécurité renforcée, l'endroit va être assez explosif... Je préfère tout autant le Festival ;)