Edito du dimanche 27 août :

Revenir au menu précédent

Après m'être battue quelques minutes avec un logiciel rendant plus instable mon PC que ne le protégeant (chaque jour me rappelle un peu plus pourquoi je ne veux plus bosser dans l'informatique...), je parviens enfin à mettre en ligne l'édito de ces deux prochaines semaines, édito signé Akane 1/2. Comme ces émissions de TV parlant d'autres émissions de TV, voici un édito parlant... des autres édito. De quoi redonner un peu le moral en ces temps de rentrée, d'impôts sur le revenu et autres dépenses ruineuses (vu la quantité de mangas qui va sortir, ça ne va pas aller en s'arrangeant...) ?
A noter d'ailleurs que Mangaverse ne devrait pas tarder à subir sa mue d'automne (ras le bol du bleu !)...


"Dernièrement, à l'occasion du débat qui s'est développé sur le forum au sujet de l'édito de ma consoeur Minh, opposant ceux qui avaient apprécié l'exercice à ceux qui le rejetaient, je me suis mise à réfléchir un peu plus sérieusement à celui que je devais faire juste après. J'avais un sujet et une mise en forme qui m'auraient permis d'écrire un texte dans la droite ligne des deux précédents. En plus, le mauvais temps qui sévit actuellement m'aurait permis d'être une fois de plus blottie sous ma couette. Bref, tout allait bien. Mais voilà que tout est remis en cause par des questions bien plus importantes, que dis-je, existentielles. Et ce sont ces questions et mes réflexions qui vont faire l'objet de cet édito (et puis comme ça, j'ai déjà la matière pour un prochain texte, rendez-vous est donné pour 2007).

Pourquoi l'édito de Mangaverse doit-il livrer le point de vue du rédacteur sur un sujet plus ou moins en rapport avec le manga ? L'écriture d'un édito nécessite de s'adresser à tout le monde, forumeur ou pas, simple visiteur occasionnel ou assidu. Il représente le site, il est donc tenu de se mettre à son service afin de provoquer l'intérêt, la curiosité, voire la réflexion. Sans aller jusqu'à dire qu'il s'agit d'une vitrine, il est quand même situé en première page, à l'un des meilleurs emplacements possible. A partir de là, l'éditorialiste a une certaine responsabilité qui requiert une certaine rigueur, au moins stylistique. Ensuite, il faut développer sa pensée, la rédiger clairement en pensant à garder tout au long des phrases l'intérêt du lecteur. Et comme la forme est à mettre au service du fond, il faut que le sujet concerne tous les (plus ou moins) fans de mangas qui viennent sur Mangaverse. Cela n'interdit pas un sujet ou un traitement léger, bien entendu.

Mais pourquoi l'édito ne pourrait-il pas être un exercice sans but et réalisé pour le plaisir égoïste du rédacteur ou à destination d'un petit groupe d'initiés ? Il s'agit d'une superbe tribune qui permet de se mettre en valeur. Il ne faut pas rêver, on fait tous des éditos pour un plaisir personnel, si ce n'est égocentrique, au moins celui d'être lu par des milliers de personnes. Manuka et Minh sont devenus des célébrités mangaversiennes (au moins sur le forum, seul baromètre disponible) grâce à la qualité et l'originalité de leurs textes. En deux participations chacun, ils ont marqué les esprits bien plus qu'un herbv ou un michael aux multiples participations. Or, un édito se doit d'être marquant, un éditorialiste se doit de provoquer ses lecteurs. Et puis, en 4 ans et plus de 100 éditos (dire que personne n'a pensé à fêter la centième), on a fait le tour des sujets " sérieux ", si bien que cela fait du bien de pouvoir se lâcher régulièrement.

En tout cas, avec la rentrée et l'arrivée, normalement, de nouveaux éditorialistes, il va être intéressant de voir si la diversité et la liberté de ton des éditos de Mangaverse vont être préservées, ce qui en fait une richesse que je trouve précieuse en ces temps de formatage dans tous les domaines. Pour ma part, je viens de livrer une mouture du premier type. Mais qu'en sera-t-il de la suite ?

Akane 1/2"

Retrouvez ici les anciens édito ainsi que le calendrier des prochains...