Edito du dimanche 26 janvier 2003:

Revenir au menu précédent

Pour le second édito de l'année, c'est mam'zelle Eowyn qui s'y colle... et qui s'attaque à la réputation du manga dans notre belle contrée. Qu'en pensez-vous ?
Ah, tant qu'on y est, le Mangaverse Festival 2003 vient d'entamer sa seconde phase, les 10 premières questions DELIRES vous attendent donc, à vous de proposer vos réponses... Quand à moi, j'ai des tonnes de critiques qui n'attendent que d'être écrites...


"Allez, faut bien que je m'y mette pour voir si je suis un tant soit peu crédible quand je traite d'un sujet (Vu les notes que je me payais en rédaction c'est pas gagné.).

Un jour où j'étais affalée sur mon lit à lire je-sais-même-plus-quoi, ma soeur m'a sorti pour la millième fois, en voyant les nouveautés que je m'étais achetée la veille sur la commode « Mais t'as pas un peu passé l'âge de lire ces trucs ? En plus ça prend plein de place, cette connerie ». Après lui avoir dit que 1) « Le truc qui prend le plus de place ici, c'est tes fringues, et surtout celles qui sont étalées partout dans la chambre » et 2 ) « Va te lobotomiser devant la Star Academy et meurs », je me suis dit (à part que c'est pourri de devoir partager sa chambre) que j'avais enfin trouvé le sujet de mon édito.

Pour les «non-lecteurs» (désolé, j'ai pas trouvé d'autres expressions non-péjoratives pour les qualifier ^ ^) et aussi pour pas mal d'éditeurs: lectorat des mangas = gamins décérébrés. Avec le récent arrêt des titres Pokémon et le futur ENORME bide de Médarot, ils ont toujours pas compris que c'était pas le cas ? (les éditeurs au moins, ça serait pas du luxe). Rien qu'à voir sur ce forum, on est pratiquement (à part quelques exceptions) tous dans la case 15/25 ans.

Quand j'ai des conversations sur les mangas avec des potes qui n'y connaissent rien (chose que j'essaie d'éviter, vous allez comprendre pourquoi), on me sort systématiquement « Ha ouais ,les mangas japonais, Candy, Goldorak, Capitain Flam, les trucs qui passaient au club Dorothée ... ». Déjà, je me force à leurs expliquer que: manga = bd japonaise en noir et blanc et dessin animé japonais = japanimation ( vous, je sais pas, mais moi ça m'ENERVE de toujours rectifier ... à chaque fois) et je précise aussi que les trucs « Old School » des années 80 (voire 70), certes c'est sympa mais moi je préfère la nouveauté ... et que non je vais pas à la Gloubiboulga night (Casimir, j'ai pas connu, j'étais même pas née à l'époque ), non je veux pas aller voir Chantal Goya en boite « Ce matin, un lapin, a tué un chasseur » à 7 ans, je trouvais ça à chier, 13 ans plus tard, ça n'a pas vraiment changé ... ou alors c'est que je suis pas dans mon « état normal » (Ne me demandez pas de précisions sur ça), non, je suce pas mon pouce et non, je dors pas avec un doudou ! (Non mais ho ! Je sais que je suis bizarre mais pas si attardée quand même ...)

Voilà un peu le tableau, pour les « gens normaux qui regardent le 13h de TF1 » (ceux qui ont vu un certain reportage sur le Cartoonist comprendront ...), ceux qui ont pour loisir les mangas/japanimation sont les gamins qui suivent toutes les modes sans trop broncher, prêts à gaspiller tout leur argent de poche pour des cartes en anglais dont ils ne comprennent même pas ce qui est écrit dessus (Qui a dit Yu-gi-oh ?) ou des trentenaires (« adulescents » comme on les appelle) qui vont acheter les coffrets DVD des « séries qui ont bercé leurs enfance » (slogan marqué sur le pack Albator, preuve que les editeurs ont bien compris qu'ils representaient un marché bien intéressant). Même des trucs style « Bouba le petit ourson ». Non sérieusement, il y en a qui ACHETENT ce genre de trucs ?? Mais sans déconner, ils savent pas quoi faire de leur tune ??? (Ok, j'arrête. Avec la chance que j'ai, il y a un des forumeurs qui est un crypto-fan de Bouba et qui va m'incendier par MP interposé ... Comment ça, je suis parano ?)

Par contre, si on rentre pas dans ces deux catégories, on est censé être quoi ? Ben pour moi, seulement des gens qui ont choisi ça comme hobby comme d'autres lisent Star Club, écoutent en boucle les CD de Britney Spears, voire même postulent pour Popstar pour les plus atteints ... Bon d'accord, j'ai pris un cas extrême ... mais notez que c'est quand même mieux accepté par la plupart des gens.

En gros, le manga/animé souffre un peu du même syndrome que les jeux de rôles, les cartes Magic, les LAN ( cf. une bande de jeunes qui jouent pendant 3 jours non-stop dans une grande salle à des jeux en réseau style Counter Strike), les jeux MMORG (cf. jeux de rôle on line à univers persistant, le genre de truc qui te détruit ta vie sociale tellement tu passes ta vie dessus), c'est des trucs dit « de djeun's », pas forcément ultra à la mode, pas super médiatisés non plus (on n'en parle que dans les magazines specialisés manga/animation ou dans quelques mags sur les jeux video) ou alors très mal, avec une sale réputation en prime, c'est surtout valable pour les jeux vidéo (la plupart ne rendent pas psychopathe, non, non, non ... bon des jeux style GTA 3, c'est sûr que c'est pas trés moral comme jeu, mais c'est un cas particulier), les jeux de rôle (en general, on fait la différence entre le jeu et la réalite si on est un peu equilibré) ou les mangas (CQFD).

Mais comment faire comprendre que « c'est pas parce que je lis des mangas que je suis un attardé » à ceux pour qui les manga se résument à DBZ et Pokémon ? (C'est marrant, ce sont pas les meilleurs titres qui sont les plus connus).

Bon, soyez un peu indulgents, c'est mon premier essai.
Je me demande qui va créer en premier le topic « l'édito de Eowyn» (et surtout qui va me fusiller avec sa critique en premier).

Eowyn"