Edito du dimanche 24 septembre :

Revenir au menu précédent

Comme promis, voici le nouvel édito de cette prochaine quinzaine, signé Den Sigal. Un édito à l'avenir longtemps compromis, mon PC venant même tout juste de sortir de la salle d'opération pour cause de changement de disque dur (opération très délicate quand on a deux mains gauches et une patience proche du néant absolu). Il a intérêt à me tenir au moins 5 ans sans couiner, ce disque...
Bon, c'est pas tout ça mais j'ai une tonne de boulot d'un côté et les Sims 2 de l'autre... Choix douloureux pour accompagner ce dimanche pluvieux...


"Amis mangaversiens, j'ai fait un rêve.

Un rêve dans lequel les jeunes auteurs français auraient maîtrisé les techniques de la B.D. japonaise, et dans lequel la France aurait sa place sur le marché international de la B.D.

Dans ce rêve, les auteurs français auraient acquis les principales techniques actuellement utilisées dans les œuvres japonaises, qu'il s'agisse de phénomènes graphiques ou narratifs. Certains seraient allés au Japon et auraient appris ces techniques sur place, "à la japonaise", en devenant assistants de mangaka. Grâce à leur persévérance et leur assiduité, ils seraient passés du statut de modeste auxiliaire à celui d'auteur compétent et reconnu, et seraient revenus au pays pour faire bénéficier la génération suivante de leur savoir-faire nouvellement acquis.
Ils seraient si avancés dans l'imitation des modèles japonais que certains auraient la force créatrice suffisante pour dépasser ces modèles, tant il est vrai qu'avant de briser le moule, il faut d'abord entrer dans le moule.

Dans ce rêve, les éditeurs français auraient repris l'avantage dans les négociations qui les opposent aujourd'hui à leurs homologues japonais, et les forcent à adopter une position dominée. Ils ne seraient plus dépendants de la création de l'archipel, mais auraient guidé le développement d'une création locale française capable d'intéresser de larges publics. Ils pourraient proposer aux marchés étrangers des œuvres séduisant même des mondes culturels différents, à la manière dont le manga s'impose aujourd'hui dans le reste du monde occidental et en Asie.

Dans ce rêve, les lecteurs trouveraient chacun leur bonheur dans une production française clairement segmentée. Les œuvres seraient calibrées, pensées pour un certain type de public, avec les passages obligés que cela implique. La B.D. serait décomplexée, et les lecteurs comme les auteurs apprécieraient à sa juste valeur sa nature de medium culturel populaire, sans autodénigrement injustifié ni prétention infatuée.

Dans ce rêve, l'industrie culturelle que serait devenue la B.D. établirait des développements verticaux avec une industrie française du dessin animé revitalisée, avec les chaînes de télévision et le monde de l'édition vidéo et celui de la diffusion internet qui diffuseraient ces dessins animés, ainsi que de nombreux liens avec des alliés dans divers domaines lui permettant d'être représentée hors de ses limites naturelles (dans la création de jeux vidéo, de jouets, de goodies divers).

Dans ce rêve, le marché français de la B.D. serait un puissant secteur de production culturelle rationalisée, mais dans le même temps, et grâce à cela, un grand arbre à l'ombre duquel une B.D. plus expérimentale pourrait prospérer. La taille du marché serait une assurance de protection pour des œuvres à l'accès moins direct mais à la démarche ambitieuse, ce qui constituerait une promesse de renouvellement artistique, tant il est vrai que le renouvellement des flux ne peut exister que dans un contexte général favorable.

Dans ce rêve, les productions de B.D. auraient conquis de nouveaux supports, et aborderaient les technologies de l'information et de la communication comme de nouveaux territoires à explorer, artistiquement comme économiquement. Quelque soit le standard, la B.D. assurerait son avenir, et accompagnerait les changements de notre époque.

Très paradoxalement, ce rêve était un rêve de réalisme éditorial. D'ailleurs, amis mangaversiens, il a par certains aspects déjà commencé.

Den"