Edito du dimanche 23 février 2003:

Revenir au menu précédent

Alors là, les p'tits gars, ça rigole plus. Voici Grujnot qui, dans son édito, s'interroge sur l'utilisation des visuels mangas dans les publicités, nous posant donc des questions sur l'image de l'univers des fans de Sakura ou Gally pour le Grand Public. Et vous qu'en pensez-vous ? Serait-ce le sujet du prochain débat que connaîtra le forum ?

"Le Manga face au Grand Public

Personnellement, j'ai un credo dans la vie, c'est d'essayer autant que possible d'associer passion et travail. Ma passion, comme vous vous en doutez, c'est le manga. Mon travail, c'est étudiant en communication/publicité. C'est pourquoi j'aimerais faire avec vous une étude de l'utilisation du manga dans la publicité et de ce fait, découler vers l'ouverture du manga vers le Grand Public.

Tout d'abord, contrairement aux idées reçues, les cibles les plus intéressantes pour les marques et les publicitaires ne sont pas les ménagères de moins de 50 ans, mais bien évidemment les personnes ayant entre 15 et 30 ans. Qui sont ces personnes ? Ce sont avant tout des anciens enfants qui ont regardé, voire subi puisse qu'il n'y avait pas forcément autre chose à la télévision, pendant toute leur enfance, des dessins animés japonais. Dans un sens, de nombreux fans de mangas d'aujourd'hui devraient donc remercier les différentes " nounous virtuelles " qu'ont été la 5, TF1 (avec notre Dorothée nationale !) et dans une moindre mesure Antenne 2 et FR3 pour nous avoir éduqués et fait découvrir l'animation japonaise. Ensuite, ces enfants ont grandi et sont devenus des consommateurs, c'est-à-dire des personnes intéressantes pour les publicitaires ! Et c'est là que s'applique une stratégie logique pour eux. Pour toucher cette cible, il faut qu'ils utilisent un élément commun à tous pour qu'ils puissent se reconnaître dans le message publicitaire. Profitant de l'effet " Revival-nostalgie " des années 70-80 que nous subissons depuis quelques années, les publicitaires découvrent dans le dessin animé une source d'inspiration quasiment infinie pour toucher leur cible de prédilection c'est-à-dire, dans une majeure partie, nous !

Et c'est ainsi qu'apparaissent, au détour d'un mur, d'un écran publicitaire, des visuels reprenant les codes des dessins animés japonais, donc du manga, pour vanter les mérites de produits qui n'ont pas forcement (voire aucun) de liens avec l'univers du manga. Autant l'utilisation d'une clone de Gally pour une marque de voiture japonaise semblerait somme toute logique, autant l'utilisation de quasi sosie de Sangoku ou de Seiya pour la protection contre le Sida à de quoi nous faire poser des questions. D'autant plus que ce visuel est à l'initiative du gouvernement qui a quasiment interdit le manga à la télévision et dans les librairies il y a 10 ans ! Et les exemples sont de plus en plus nombreux : téléphones, yaourts et même un livret d'épargne (vous imaginez Sangoku ou Albator passer à la banque…) ! Alors, le manga : simple phénomène de mode ou vecteur culturel et de communication important ?

Mais cette utilisation du manga n'a certainement pas dû être évidente. Nombreux en effet sont ceux qui ont décrié cet univers. Mais il semble évident que l'explosion de l'animation japonaise au cinéma avec les films d'Isao Takahata, mais surtout d'Hayao Miyazaki, mais aussi la mise en place d'événements Grand public tels que les festivals Cartoonist et Japan Expo ont permis de redorer l'image du manga auprès d'un grand nombre de personnes. Et il semble logique, voire normal, de voir se multiplier les visuels manga un peu partout où nous allons, où nous nous promenons.

J'en arrive maintenant à vous poser plusieurs questions. Tout d'abord, pensez vous, en tant que fans, que cette utilisation galopante du manga dans la publicité lui soit bénéfique ou qu'il devrait rester enfermé sur lui-même, dans un milieu restreint ? Pensez vous que cette ouverture vers le Grand Public soit l'avenir du manga et de l'animation ? Car qui dit Grand Public, dit œuvres devant toucher un nombre de personnes important, mais aussi exploitables commercialement, ce qui provoque l'arrivée des Pokémon, Digimon, et autre Yu-Gi-Oh qui déçoivent beaucoup plus de fans d'animation et de manga qu'elles n'en contentent…Car il ne faut pas oublier que les enfants d'aujourd'hui seront les consommateurs de demain…Pensez vous qu'il est important de montrer au Grand Public que le manga et l'animation ne se limitent pas à ce que l'on voit à la télé ou croyez vous qu'il est inutile de le faire, le combat semblant parfois perdu d'avance lorsque l'on voit les différentes réactions du public ? Je vous laisse réfléchir à ces différentes questions et vous invite à en débattre dans le forum.

" Grujnot ", alias Julien G. "