Edito du dimanche 20 octobre 2002:

Revenir au menu précédent

Décidément, les filles frappent en force sur Mangaverse. C'est une avalanche d'édito féminins qui débarque ces dernières semaines. Mais qui s'en plaindra, pas vrai ? Pour la peine, Ptitaya s'interroge sur la condition des femmes au Japon, selon ce qu'on en voit dans les manga. Sujet vaste et qui se prête fort bien à une discussion sur le forum, donc n'hésitez pas...


"Bonjour à tous ! Alors, pour les deux prochaines semaines, c’est donc mon édito qui va figurer sur la page d’accueil de Mangaverse, et je vais même accompagnée certains d’entre vous pendant les vacances ( ça met la pression tout ça !). J’espère que je saurais me montrer à la hauteur, mais si ce n’est pas le cas, dans deux petites semaines, mon édito sera oublié et il n’en restera qu’un souvenir et un exemplaire dans les archives ! Alors, si on passait au vif du sujet ?

Au début, je voulais vous parler de la manière dont les mangas nous font voir la société et la culture nippone. Néanmoins, après avoir commencé, je me suis vite rendu compte que si je devais vraiment le faire, il faudrait plusieurs pages que pour cet édito, donc, je n’aborderai qu’un thème : la vision de la femme dans les mangas.

On retrouve dans de nombreux mangas, une image des femmes plutôt négative En effet, lorsqu’elle n’est pas derrière les fourneaux, elle est représentée bêtement naïve et amoureuse. Ainsi, dans Dragon Ball, Chichi est l’incarnation vivante de la femme parfaite dont la vie se résume à s’occuper de son mari et de son fils, et même dans Ayashi no Ceres où le héros est une fille, Aya est naïve et entourée d’hommes plus ou moins virils qui passent leur temps à la secourir et la protéger. Et on pourrait encore en citer de nombreux autres. Je vais donc m’arrêter là pour les exemples et essayer d’expliquer pourquoi, alors que la société japonaise n’est pas si misogyne que ça, les mangas, eux, le sont.

Je pense que l’histoire d’un pays influence très largement sa culture, ainsi, je me suis un peu penchée sur l’histoire du Japon et l’évolution de la place des femmes.

Le statut des femmes au Japon a beaucoup changé depuis le seconde guerre mondiale. Après de nombreuses années de confucianisme, la société japonaise était en effet devenue misogyne : la femme vivait dans l’ombre des hommes, soumises à leurs lois (les mariages étaient encore arrangés) et passait sa vie sous la protection de son père avant son mariage, sous celle de son mari après son mariage et sous celle de son fils après son veuvage. Néanmoins, sa situation s ‘améliore avec son entrée sur le marché du travail, même si sa place reste moins importante que celle des hommes, puisque que les femmes ne possèdent qu’un poste de responsabilité sur dix . De plus, le Japon vit avec ces dernières décennies une véritable remise en cause de son système misogyne.

Tout ça pour dire que pour moi, l’image de la femme dans les mangas n’est pas le reflet exacte de la réalité mais qu’il découle simplement d’une histoire du Japon un peu trop misogyne à mon goût.

Il existe sûrement d’autres manières d’expliquer cet état de chose, mais, était donné que même des mangaka femmes ont cette vision des femmes, c’est celle qui me semble la plus probable.

Bon, je vais arrêter là, un édito que vous n’aurez peut-être même pas lu jusqu’au bout !

J ’espère qu’il vous a plu. Bonne lecture à tous!!!!!!!!!

Ptitaya"