Edito du dimanche 15 mai 2005:

Revenir au menu précédent

Quel événement marque ce mois de mai 2005 ? Les bretelles qui lâchent au Festival de Cannes ? La sortie de l'épisode 3 d'un obscur film à petit budget ? Le jeu du "ni oui ni non" de l'Europe ? Le lundi de Pentecôte bossé/chômé/RTT-isé ?
Mais bien sûr que non, il s'agit du 4ème anniversaire du site Mangaverse !

C'est sûr, ça ne fait pas les grands titres des journaux, Mangaverse est un grand timide et il protège sa vie privée... Mais toujours est-il que les faits sont là: mai 2001-mai 2005, 4 ans ! 4 ans sur Internet, ça correspond à 40 ans dans une vie d'humain (Vous ne le saviez pas ? Pour les chiens, on multiplie par 7, pour les sites internet, par 10... au moins !).
Oui, le monde virtuel de la Grande Toile ne connaît pas la même notion de temps que notre univers quotidien. Combien de sites passent le cap des 6 mois ? Combien existent, ou pire encore, sont toujours actifs et mis régulièrement à jour après un an d'existence ? Combien d'entre eux arrivent à survivre sans devoir se plier aux lois de la pub, allant même jusqu'à inonder les visiteurs de pop-ups envahissants ?

Non, non, ne fuyez pas, Mangaverse n'a pas la grosse tête et ne souhaite pas se la jouer "il ne peut en rester qu'un"... Ce n'était en mai 2001 qu'un petit site amateur sans guère d'ambition et sa seule prétention 4 ans après est de garder ce côté personnel qui plaît à certains et déplaît semble-t-il tant à d'autres. Mangaverse n'attire pas les foules (les chiffres de fréquentation sont loin d'être mirobolants, bien en dessous de bien d'autres sites mangas) et ne souhaite de toute façon qu'une chose: durer à sa manière.
Il aura subi bien des modifications en 4 ans d'existence, ne suivant après tout que les évolutions, sautes d'humeur, envies, pertes de motivation et regains d'énergie de sa créatrice, au caractère quelque peu... difficile, soyons honnêtes. Virant des rubriques, en créant d'autres tandis que certaines ne verront finalement jamais le jour après avoir pourtant été imaginées pendant un jour, un mois, ou plus... S'octroyant même le luxe d'avoir ses petits événements attendus par quelques fidèles, tels que le Mangaverse Festival ou son mois de décembre spécial... S'amusant à parler de mangas mais pas seulement, ne faisant après tout que suivre mes coups de coeur ou mes intérêts subits pour tel ou tel sujet.

Oui, Mangaverse est un site bien narcissique, je ne peux pas le nier. Ce n'est pas un site de news, pas un site exhaustif, pas un site aux milliers d'images, pas un site de pub, pas un site pro. Mais un site avec un petit peu beaucoup de moi, impulsif, excessif mais timide, hyper-actif parfois, en hibernation tranquille aussi... Et si j'y travaille à peu près tous les jours, les modifications et autres ajouts ne sont pas toujours visibles et laisseront l'impression aux visiteurs que décidément, je ne fous vraiment rien .

En tout cas, si Mangaverse existe toujours aujourd'hui, c'est parce qu'il aura réussi à se trouver un petit coin tranquille où se poser, ne gênant après tout que ceux qui n'aiment pas forcément les différences, ne cherchant en tout cas qu'à titiller la curiosité de ceux qui acceptent de s'y frotter, et rien d'autre.
Merci donc à vous, visiteurs fidèles toujours là depuis des mois, et à vous aussi, qui venez peut-être de découvrir le site et n'avez pas encore décider de le rayer définitivement de vos favoris...

Et merci aussi à ceux qui m'écrivent pour me poser une question sans même commencer leur mail par un "Bonjour" ou autre terme civilisé un tant soit peu poli, à Wanadoo qui sait si bien me déconnecter n'importe quand sans raison en me faisant râler ce qui fait fuir mon chien à tous les coups, aux programmes TV tellement inintéressants que ça me pousse à rester devant mon PC pour bosser si je ne veux pas finir par me ruiner les neurones devant l'abrutissante Ferme pour "Has been", à mes étagères qui supportent sans mot dire mes centaines de lecture en retard, à mon portefeuille un peu vide, m'empêchant ainsi d'acheter trop de jeux vidéos qui me tiendraient inévitablement éloignée de Mangaverse, au pollen qui me pousse à rester chez moi pour tenter d'éviter une allergie certes bénigne mais terriblement agaçante, au lundi de Pentecôté dont je n'ai strictement rien à faire cette année, à mon voisin qui fait un bruit monstrueux avec son camion à 5h du mat... La vie manquerait assurément de piquant sans tout ça...

Morgan