Edito du dimanche 12 janvier 2003:

Revenir au menu précédent

Voilà, on se retrouve en ce début d'année 2003. Avec un petit jour de retard (mais on pardonne tout à Kenjin the butcher :)), voici le premier édito de l'année. Donc plutôt que de discuter dans le vide, je vous laisse à votre lecture... Ah si, une petite chose, le Mangaverse Festival 2003 a commencé depuis une semaine, avez-vous déjà envoyé vos propositions ?

"Avant toute chose, je tenais à vous souhaiter à tous, amis mangaversiens, une très bonne et heureuse année 2003 !
Une année qui s’annonce d'ors et déjà riche en découverte du point de vue manga ! Car au vue des futures prévisions, pour notre plus grand bonheur, c’est une véritable avalanche de nouveaux titres qui s’abat sur nos petites têtes. Un catalogue qui ne cesse de s’enrichir pour nous proposer de plus en plus d’oeuvres diversifiées et, espérons le, de qualité !

Il est désormais évident que le manga et la japanimation sont devenus, au fil des années, un marché prospère et en pleine croissance dans notre bonne vieille Europe ! Mais outre cet aspect économique qui touche principalement les jeunes, je pense qu’il est avant tout un apport culturel incontestable. Et c’est principalement sous cet angle que j’aimerais édifier cet éditorial.

Car ce qui nous est offert aux travers des manga, c’est avant tout une fenêtre ouverte vers une autre culture qui pourtant, se trouve à mille lieues de la notre. Par le biais de celle-ci, il est possible de découvrir les us et coutumes de cet archipel tellement singulier.
De plus, cet intérêt est un phénomène qui est exponentiel. Car pour les gens de notre génération, si le manga fut l’un des principaux détonateurs de cet engouement, le feu de la passion, lui, continue de se propager au travers d’autres médium tels que la musique, la littérature, le cinéma, les jeux vidéo, etc. Un horizon culturel qui ne cesse de s’agrandir à travers le nombre important d’œuvres qui nous sont proposées.

Alors séduits ou envoûtés ? Ces auteurs venus d’extrême Orient fascinent parfois plus les jeunes occidentaux qui se laissent plus facilement bercer par leurs récits que par ceux de leur compatriote (que ce soit en BD, en littérature, au cinéma, etc.) ! Et il faut bien avouer, plus on le découvre, plus le Japon ne cesse de nous fasciner.

Mais devant ces faits, une question me vient à l’esprit : « Qu’est-ce qui nous attire tant dans la culture japonaise ? »

Voilà, je m’arrête ici même de m’exprimer car il est plus que temps pour moi de vous laisser la parole ! Rendez-vous sur le forum !

Kenjin "