Edito du dimanche 9 février 2003:

Revenir au menu précédent

Le 30 juin 2002, c'était lui qui écrivait le premier édito nouvelle version (c'était son idée, après tout :))... Huit mois après, revoici Hervb, toujours fan de Rumiko Takahashi, toujours réfractaire aux images qui bougent (mais il fait des efforts :)), qui se met à rêver sur l'avenir du manga... Attention Hervb, bientôt tu vas croire au Père Noël :)
Bonne lecture et à dans 15 jours...


"Il y a pratiquement 8 mois, suite à une discussion enflammée sur un groupe de discussion, j'écrivais mon premier édito et il portait sur la difficulté de contenter les fans de mangas lorsqu'on est éditeur. A l'époque, j'avais pris comme exemple le problème du retournement des planches pour mettre l'oeuvre dans le sens de lecture occidental et des incohérences et des erreurs que cela générait.

Dernièrement, sur le forum, à l'occasion de la sortie de Black Cat et de l'affaire du tatouage à l'envers (le fameux XIII), on a eu un débat (enfin si on peut appeler ça un débat, vu que les positions étaient assez tranchées et inconciliables) sur ce problème de retournement. J'ai pu ainsi constater que rien n'avait changé dans le petit monde du manga papier. Il est certain qu'en 8 mois, on peut penser que rien ne peut réellement évoluer, qu'il faut plus de temps pour que les choses bougent, que les mentalités évoluent doucement mais sûrement. Il faut dire que ce n'est pas l'impression qui pouvait se dégager des propos de certaines personnes lors de ce débat.

Ce que l'on peut constater après ces 8 mois, c'est que de nouveaux éditeurs ont fait leur apparition comme Delcourt avec Akata ainsi que Soleil avec Vegetal Manga, sans oublier les incursions du Seuil et d'Ego comme X. On peut donc penser que l'arrivée des ces éditeurs venus de la BD Franco-Belge vont faire évoluer ce petit monde dans un futur plus ou moins proche. Mais quelle pourrait être cette évolution et que pourrait-on en espérer ?

Cela m'amène à laisser mon imagination divaguer vers ce que pourrait être le futur du manga dans nos contrées francophones...

Imaginons un monde où tous les mangas seraient dans le sens de lecture VO, faisant disparaître le problème du retournement des planches, imaginons un monde où les mangas seraient correctement traduits, adaptés et mis en page, imaginons un monde où les grands succès du Yaoi et du Shônen Aï seraient édités en version française, imaginons un monde où les lecteurs de mangas ne seraient pas pris pour des crétins attardés avides de violence et de petites culottes, imaginons un monde où les mangas seraient à moins de 5 euros, imaginons un monde où les manga-fanatiks seraient capables d'apprécier une œuvre sans s'attacher au moindre détail, au moindre défaut... Bref, imaginons un monde où l'impossible serait possible. Mais que faire pour qu'un tel monde puisse être possible ?

Quelle évolution pourrait amener certains de ces rêves à devenir une réalité ?

Hervb"