Edito du dimanche 6 octobre 2002:

Revenir au menu précédent

Après Clover voilà 2 semaines, c'est au tour d'urumi de nous proposer son édito (que de filles sur Mangaverse :)). J'en profite pour vous prévenir que la semaine prochaine verra l'arrivée d'un petit changement de look à l'occasion d'Halloween... Vous pouvez d'ailleurs en avoir déjà un petit aperçu avec le nouveau sondage du mois... Sur ce, je vous laisse avec urumi qui va vous parler de l'origine et du développement du manga...

"Je me suis toujours posée la question: d'où vient le mot manga ? Depuis quand ce style existe-t-il ? Qui a été le premier a l'avoir utilisé ?
Bref après des petites recherches j'ai trouvé quelques réponses et je voulais vous en faire profiter.

Manga signifie image dérisoire, ce terme a été inventé par le caricaturiste Katsushika Hokusai (1760-1849) . Les “manga“ de Hokusai étaient des estampes montrant des personnages populaires de l'époque sous des dehors comiques. Ce type de représentation, leur style et leur audace, ont fini par donner naissance à une forme d'expression graphique à part entière.
Néanmoins, bien avant Hokusai, il y avait déjà des prototypes de manga, les e-makimono, larges rouleaux peints que l'on dépliait et qui narraient toutes sortes de récits (aventures, guerres, contes), et ce, dès le IXème siècle !

Mais le manga tel qu'on l'appréhende aujourd'hui est dû à la contribution d'un créateur hors norme: Osamu Tezuka. Né en 1928, le père de figures aussi célèbres qu'Astro Boy, Le Roi Léo, ou Black Jack, est considéré par ses contemporains comme un véritable “Dieu”, au point qu'on a décrété jour de deuil national la date de son décès. (sources: Glénat)

Au début, le manga ne trouvait pas son public en Europe à cause de préjugés mal fondés causés par l'incompréhension de cette culture par les occidentaux, de dessins qui choquèrent quelques un et du relatif enfermement du Japon. Mais depuis ces dernières années, le monde du manga connaît un nouvel essor.
Pour ma part, cette augmentation de popularité auprès des jeunes et moins jeunes est due tout d'abord à la curiosité incitée par les dessins qui ne sont pas communs aux autres bd et l'intérêt qu'on porte pour la découverte des autres cultures. Franchi ce pas, on découvre tout un univers qui nous captive grâce tout d'abord à cette même différence de culture, car qui dit différence de culture dit un autre point de vue sur notre société moderne et d'autre problèmes sociaux.
Et puis le Japon est une très ancienne civilisation, ce qui ajoute du charme dans les récits historiques ou de légende qu'on trouve dans les mangas: ex: Vagabond, Hoshin. C'est vrai qu'ils paraissent répétitifs (là, je parle de shônen) pour ceux qui vivent dans cet univers, mais pour les nouveaux venus, c'est toute une découverte. Et puis il y a assez de sujets et de genres pour satisfaire tout le monde et tous les goûts, même si certains trouvent après un moment que c'est répétitif. N'est-il pas vrai que la vie en elle-même est un continuel recommencement ? Et puis les prix défient toute concurrence quant on compare un Angel sanctuary avec une bd européenne.
Après avoir acheté son premier manga, on s'habitue à cet univers et on veut en savoir d'avantage. On guette toutes les sorties, on lit des critiques sur le net, histoire de se mettre dans le bain pour savoir au moins c'est quoi un Akira ou un Gunnm. Et puisqu'on ne connaît pas la vraie valeur d'un manga, on achète un peu de tout pour voir ce que ça vaut. Après avoir passé le cap d'information et d'achat sans se poser de questions, on commence à retrouver un peu de sens critique, à éliminer quelques séries pour finir par n'acheter que les meilleures. Mais une fois qu'on entre dans ce monde, même si on en sort un jour, on y revient tôt ou tard. (parcours personnel)

Tout ça pour vous dire que le manga est avant tout une distraction et une occupation saine et utile, car malgré la violence de certains, ils nous apprennent énormément sur la culture japonaise.
Maintenant, il ne tient qu'à vous de vous rendre dans la première librairie et d'acheter le premier tome de votre série... A ne pas oublier qu'il faut en consommer avec modération pour ne pas en faire une boulimie et une ruine pour le portefeuille.

urumi"