Edito du dimanche 6 février 2005:

Revenir au menu précédent

Le Festival BD d'Angoulême s'est terminé dimanche dernier, après avoir eu droit à la visite (anonyme) de quelques illustres mangaversiens. Voici d'ailleurs Sakumoyo qui nous livre son témoignage de sa journée de découverte de la cité aux couleurs BD. Et tant qu'on y est, vous remarquerez que Mangaverse fête cette année encore à sa façon la Saint Valentin, avec entre autre trois animations que vous pouvez découvrir dès la page d'accueil. N'hésitez pas !

"Pour faire cet édito, j'ai pensé vous raconter ma visite du festival d'Angoulême. Avec une seule journée à mon actif, je n'ai évidemment pas eu le temps de tout voir et je pense que 4 jours sont nécessaires pour en voir la totalité (et c'est sans compter les conférences, les expos et les heures passées au restaurant ^^).

Herbv, Kouraï et moi avons commencé cette dure journée par les bulles du Champs de Mars qui comprenaient la plupart des éditeurs "majeurs" de la bande dessinée (Glénat, Casteman, Delcourt,…), beaucoup d'indépendants (Ego comme x, Atrabile, la Boîte à Bulles et bien d'autres ^^) et le fameux (mini) espace manga. Je dis mini parce que je pense que les organisateurs auraient peut-être dû prévoir plus de place afin d'accueillir les "fans" de mangas. Mis à part ce petit détail, les éditeurs présents dans cet espace ont vraiment fait des efforts pour leur stand. Je parle surtout du spécialiste coréen SeeBD qui vendait de superbes lithographies de ses séries et qui avait nombre de ses dessinateurs en dédicace.

Après avoir semé Herbv et vadrouillé en ville, nous avons aperçu au loin une bulle étrange avec écrit dessus "Bulle New York - BD alternative"… Bizarre, nous nous sommes dit… alors nous nous sommes approchées, doucement (bin, il y avait du vent…). Nous avons découvert là une ambiance toute particulière faite de musique et de gens qui dansaient. Avec aussi moins de monde, ce qui nous a permis de voguer librement dans le long couloir. Là se trouvaient de nombreux vendeurs d'illustrations, de produits dérivés et toutes sortes d'antiquités. Apparemment, c'est là que les organisateurs avaient "rangé" les "internationaux" de la BD (dites-moi si je me trompe…). C'est ici que l'on pouvait trouver (à mon sens) les bandes dessinées les plus bizarres et les plus géniales qu'il y ait ! Mais ce n'est que mon avis ^^

Suite à la récupération d'Herbv et de Tanuki, l'après midi, nous avons assistéà la conférence "La BD par et pour les femmes". Celle-ci réunissait 3 mangakas, Junko Mizuno (Cinderella), Takahama Kan (Kinderbook) et Yamada Naito (À l'ouest de Tokyo) ainsi que la dessinatrice Florence Cestac (La famille Deblock). Mis à part la pertinence des questions posées par les spectateurs à la fin, je n'ai pas trouvé le débat passionnant pour un sou. L'animatrice suivait bien sagement sa feuille et les dessinatrices répondaient évasivement aux questions, sans parler du courant d'air froid qui traversait la salle (ô bonheur des conférences…).

Enfin, nous avons terminé par quelques nouvelles visites de stands et par un petit tour à l'exposition Picsou qui était bien fournie en monnaie... Alors, voilà, cette journée à Angoulême sc'est formidablement bien passée, j'en garde un excellent souvenir et je redescendrai sûrement l'année prochaine.

PS : Je profite aussi de cet espace pour remercier Herbv pour tout ce qu'il a fait ^^ et au Lapinou d'avoir supporté Kouraï et moi sur la route du retour.

Sakumoyo"