Edito du dimanche 1er mai 2005:

Revenir au menu précédent

Il y a quelques semaines, le débarquement de la couverture japonaise du volume 18 de 20th century boys avait failli provoquer l'infarctus de quelques forumeurs. En cause, le personnage qui y apparaissait, comme présageant pas mal de bouleversements dont la connaissance risquait de gâcher le plaisir de la surprise. Ce n'est pas qu'un cas isolé. Entre ceux qui lisent en avance les scans sur le net, ceux qui suivent directement la parution françaises et enfin ceux qui lisent à leur rythme, il est facile que des éléments lâchés innocemment fassent hurler. Peut-être même trop ? Voyons donc ce que Sweetpasta nous en dit, dans son édito...
A noter aujourd'hui, la fin du Mangaverse Festival 2005, et donc la mise en ligne des résultats...


"Avertissement : cet édito est garanti 100% spoil free

Après avoir longtemps hésité, je me suis décidée à faire un édito pour Mangaverse. J'avais mon sujet tout prêt. Mais en parcourant le forum, un mot m'a sauté aux yeux, peut-être le plus utilisé (à part manga, bien sûr). Un phénomène qui défraie régulièrement les chroniques mangas et provoque des rixes sur les forums mérite bien un édito ! Je prends donc ma plus belle plume pour vous parler de spoil.

D'après sa carte d'identité, fournie par Collins, le cousin de Robert, le mot " spoil " vient du verbe anglais " to spoil " qui signifie gâcher, gâter. On rencontre aussi l'orthographe " spoiler " ou " spoilers " qui serait son pluriel.
Dans le contexte manga, le spoil est un élément qui, lorsqu'il est révélé, peut gâcher l'effet de surprise, le plaisir de lecture. Eh oui, si vous savez que dans le dernier tome, Clarence va rompre avec Jennifer pour se marier avec Paul*, ou pire, si la couverture du volume montre nos tourtereaux tendrement enlacés, que va-t-il se passer ?
Votre première réaction est de hurler votre désespoir : dégoûté à jamais, même si vous êtes très content que Clarence avoue son amour à Paul, vous refusez, en accord avec votre portefeuille, de continuer à lire une série sans surprise pour vous. Vous êtes spoiler-afraid (©sweetpasta).
Votre seconde réaction, après une séance de méditation, doit normalement être raisonnable. Vous devenez spoiler-aware (©sweetpasta). Vous aimez la série, donc vous décidez finalement de lire la suite. Car l'important ne réside pas dans les faits bruts - le spoil - mais dans la façon de les raconter, dans le dessin et dans le plaisir que tout cela vous procure. Car comment Clarence a pu abandonner le soleil de sa vie, alias Jennifer ? Est-ce que Paul n'a pas usé de subterfuges machiavéliques pour attirer le héros dans ses filets ?
Bref, le spoil n'a fait qu'attiser votre curiosité, vous êtes avides de voir la tête ahurie de Jennifer, de savoir comment les événements vont s'enchaîner.
De là à devenir spoiler-addict (©sweetpasta), il n'y a qu'un pas. Vous hantez les forums, achetez les magazines japonais de prépublication pour regarder les images spoilantes, tout ça parce que vous êtes accro ; vous voulez tout savoir et tout de suite !

En conclusion, je pense que chaque amateur de manga est passé par ces phases et qu'il ne faut pas avoir peur du grand méchant spoil ; c'est souvent rigolo, surtout les faux spoils (si, si, ça existe). Avant de honnir, punir et bannir, le malheureux oiseau de mauvais augure (celui qui apporte le spoil), reconsidérons un peu notre attitude face au spoil…

*Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant réellement existé serait purement fortuite.

Sweetpasta"