RETOUR AU SOMMAIRE

Quelques informations...

Directeur éditorial Adresse postale Date de sortie des premiers titres Sites web
Pierre Valls 19 bis rue Louis Pasteur
92100 Boulogne Billancourt
2000 http://www.pika.fr/

Collection Tarif
Seinen
Kôhai (enfants) Seinen Senpai
(à réserver aux adultes)
Shôjo Shônen Hors collection
6,95 à 14,90€

Quelques chiffres : en résumé...

Nombre de volumes
sortis en 2011
Nombre de séries
débutées en 2011
Nombre de séries
terminées en 2011
Nombre de séries
en cours au 31/12/11
162 160 mangas
1 euromanga
1 manga us
14
3 séries rééditées
7 (dont 1 commencée en 2011) 61

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
14 13 12 12 15 19
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
5 12 16 17 15 12

Lady and Butler volume 1

A town where you live volume 1

X Blade volume 1

Kamichama Karin Chu volume 1

Papillon volume 1 japonais

Alors que Pika ne cessait de faire grossir ses chiffres de parutions depuis quelques années, c'est à une belle baisse qu'on assiste en 2011 : 162 volumes contre 189 en 2010.


Beaucoup de nouveautés ont fait leur apparition, y compris un certain nombre de rééditions de titres-phares du catalogue.
Cela commence dès janvier avec les débuts de Lady and Butler de Rei Izawa et Fuyu Tsuyama, avec bientôt 12 volumes au compteur japonais.

En février, c'est Akimine Kamijyo, mangaka de Samourai Deeper Kyo chez Kana, qui nous propose sa dernière œuvre toujours en cours au Japon avec bientôt 17 volumes, Code : Breaker.

Un autre mangaka déjà connu est là en mars, Kouji Seo, mangaka de Suzuka déjà chez Pika, avec A town where you live (16 tomes, en cours).

On continue avec les mangaka connus en avril avec cette fois-ci Mayu Shinjo (Kaikan Phrase chez Pika, Love Celeb en partie chez Akiko, Midnight Children, Ayakashi koi emaki et Bienvenue au Palais de l'amour chez Tonkam) pour Blaue Rosen, une série en 5 tomes terminée en décembre.

On ne s'arrête pas en cours de route et nous voilà déjà en mai avec le lancement de Kings of Shôgi de Jirô Andô et Masaru Katori en 8 volumes.

Juin cumule également certaines sorties de juillet, montant le nombre de parutions à 19, parmi lesquelles X Blade de Tatsuhiko Ida et Satoshi Shiki (mangaka de Riot chez Glénat, Kamikaze et Min min Mint chez Panini Manga), série en 12 tomes, et Uragiri de Hotaru Odagari (9 tomes, en cours).

C'est en août qu'on trouve la nouveauté suivante, Sugar Family d'Akira Hagio (6 tomes) tandis que septembre voit Tôru Fujisawa envahir les lieux : d'abord avec la réédition en volume double de son gros succès GTO (prévue sur 13 volumes, le dernier devant reprendre le 25ème et dernier tome de l'édition classique plus un bonus encore non communiqué), mais également avec une de ses dernières séries récemment achevées, GTO Shonan 14 Days, qui compte 9 volumes (qui a fait beaucoup parler sur le net suite à la disparition de la cigarette d'Onizuka sur la couverture du volume 1 français...).

Kamichama Karin Chu de Kogé-Donbo (mangaka de Digi charat et Pita ten en 2005 chez Soleil Manga) attend octobre pour faire son entrée, avec ses 7 volumes au compteur.

Triple dose de nouveautés au programme de novembre, même si deux d'entre elles n'en sont pas vraiment : d'un côté, on a l'inédit Yozakura Quartet de Suzuhito Yasuda (11 tomes, en cours), et de l'autre Chobits de Clamp en édition double (4 tomes) et Highschool of the Dead dans son édition couleur comptant 4 tomes pour le moment, toujours par Daisuke Satô et Shôji Satô.

En dehors de Blaue Rosen déjà signalée, cinq autres séries se sont achevées en 2011 : en avril, c'était le tour de Shugo Chara ! de Peach-Pit (12 tomes) et de Psycho Busters de Yûya Aoki et Akinari Nao (7 tomes), puis en juillet celui de Marine Hunter de Shirô Ootsuka (5 tomes), suivi de XXX Holic de Clamp en octobre (19 tomes), de Negima ?! neo de Ken Akamatsu et Takuya Fujima (7 tomes) en novembre et enfin de School Rumble de Jin Kobayashi en décembre (22 tomes).


Parlons des nouveautés 2012.
En janvier, on débutera avec Papillon de Miwa Ueda, connue pour Peach Girl et Ura Peach Girl chez Panini Manga. La série compte 8 tomes.
On continuera en février avec Un amour de bentô de Shiori et Nao Kodaka en 3 volumes, ainsi que Blaue Rosen saison 2 de Mayu Shinjo, la suite en 5 tomes, la mangaka ayant changé d'éditeur japonais en cours de parution.
Enfin, mars verra débarquer le célèbre Naoki Urasawa, auteur de Monster, Pluto ou 20th Century Boys pour ne citer qu'eux, avec Billy Bat, sa dernière série en cours avec bientôt 8 tomes, scénarisée avec Takashi Nagasaki (ayant déjà travaillé avec Urasawa sur 20th Century Boys et Pluto).

Code : Breaker volume 1

Kings of Shôgi volume 1

GTO Shonan 14 Days volume 1

Shugo Chara ! volume 12

Billy Bat volume 1 japonais

Comme un doute...

Il faut bien reconnaître que ça fait quelques années que Pika ne m'intéresse guère. Pourtant, certains titres ont l'air sympathique, Nodame Cantabile ou 7 Seeds ont des premiers tomes intéressants, j'ai même étonnamment bien accroché à Darren Shan découverte lors du Mangaverstival'11... Mais voilà des séries pas du tout vendeuses, avec des sorties très espacées (ou pas de sortie du tout...). D'un côté, ça pourrait paraître bien, avec un volume tous les 6 mois, on ne se ruine pas et on peut étaler ses dépenses... sauf que ce délai finit par faire un peu oublier la série, dont le souvenir se noit dans le flot incessant de parutions autres. Et comme il s'agit d'un éditeur dont le catalogue général peine à m'intéresser, j'ai vraiment toutes les raisons du monde de passer devant sans même me dire "ah oui mais...". De plus, à force de sorties espacées, je finis par me demander si l'éditeur ne va pas "oublier" lui aussi, par inadvertance, ces séries qui se ramassent (7 Seeds, Ecole du ciel, Kurosagi, Lord, Maiwai, Pumpkin Scissors, Sayonara Monsieur Désespoir, Tetsuwan Birdy) pour lesquelles ils disent être "en négociations"...
Je ne boycotte pas forcément pour autant (même si j'ai des réserves) et jetterai quand même un œil à Billy Bat en 2012 - c'est bien le but d'avoir un Urasawa en nouveauté après tout - histoire au moins de voir la qualité d'adaptation, celle-ci ayant bien décliné ces dernières années. Reste à voir si la baisse du nombre de parutions constatée cette année n'est pas un hasard mais le résultat d'un choix réfléchi, permettant peut-être de calmer le jeu après des années un peu excessives.