RETOUR AU SOMMAIRE

Quelques informations...

Superviseur Akata Adresse postale

Date de sortie
des premiers titres

Sites web
Dominique Véret Delcourt
54 rue d'Hauteville
75010 Paris
Août 2002 http://www.akata.fr/
http://www.editions-delcourt.fr/

Collection Tarifs
Fukei Fukei Ginkgo Johin Obon Sakura Fukei Take
Fukei Fumetsu Ginkgo Johin Obon Sakura Samouraï Take
Les tarifs s'échelonnent de 6,95 à 10,50€
selon la collection.

Quelques chiffres : en résumé...

Nombre de volumes
sortis en 2011
Nombre de séries
débutées en 2011
Nombre de séries
terminées en 2011
Nombre de séries
en cours au 31/12/11
83 7 + 2 one-shots 8 (dont 2 commencées en 2011) 25

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
7 8 9 6 5 16
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
0 6 7 7 12 0

Fight Girl volume 1

Shinjuku Fever volume 1

Une sacrée mamie volume 11

La colline aux coquelicots volume 1 japonais

Comme l'éditeur l'avait annoncé dès janvier, grosse baisse des sorties chez Akata/Delcourt en 2011, avec "seulement" 83 volumes parus, contre 103 en 2010. Il faut remonter à 2005 pour retrouver à peu près ce même chiffre. Normal puisque c'est en janvier qu'Akata annonce à partir d'avril une baisse du nombre de parutions mensuelles.


C'est en février que les nouvelles séries commencent à se faire connaître, d'abord avec le one-shot La loi du temps de Hiroshi Hirata et le shôjo Fight Girl (12 tomes, en cours) d'Izumi Tsubaki, mangaka de Sweet Relax, d'ailleurs invitée début décembre au festival Japan Touch de Lyon
On continue en mars avec Tokyo, fin d'un monde de Junichi Noujou (3 tomes, fini en juin), auteur de Dr. Koh chez Casterman en 1996-1997.
Puis c'est en avril que débute Incarnations de Rika Suzuki (9 volumes, en cours).
Et c'est en mai, pour les 25 ans de Delcourt, que paraît l'intégrale d'Ayako d'Osamu Tezuka, dont la version en 3 tomes datait de 2003-2004.
Le mois de juin est chargé, avec 16 sorties, les nouveautés de juillet étant disponibles dès le 30 juin. Deux séries y font leurs débuts, Berry Dynamite d'Aya Nakahara (mangaka de Lovely Complex et Courage, Nako !) en 3 tomes, finie en novembre, et Divine Nanami de Julietta Suzuki (bientôt 11 tomes, en cours).

Il faut ensuite attendre septembre pour la nouveauté suivante, en collection Take, Shinjuku Fever (10 tomes) de Mitsuro Kubo, une femme malgré la manière dont elle se présente dans sa série.
Enfin, c'est en octobre que paraît Princess Jellyfish d'Akiko Higashimura, comptant 8 tomes au Japon pour le moment.

Quelques fins de séries sont évidemment à signaler, comme celle de Mon vieux de Tsuru Moriyama en février après 3 tomes, Plus forte que le sabre de Hiroshi Hirata en avril également après 3 volumes, en juin Mad Love Chase de Kazusa Takashima après 5 tomes et Tezuka, Histoires pour tous d'Osamu Tezuka au bout de 20 tomes.
Une sacrée mamie de Yoshichi Shimada et Saburo Ishikawa tire elle sa révérence en août après 11 tomes de bons tuyaux tandis que c'est en novembre que les fans de Natsuki Takaya peuvent dévorer le 11ème et dernier tome de Twinkle Stars. Avant l'arrivée de sa prochaine série, Liselotte et la forêt des sorcières, à peine débutée au Japon, sans aucun doute...
Notons juste pour information qu'Akata a servi d'agent aux éditions nobi-nobi, spécialisées dans les œuvres japonaises pour tout-petits, pour permettre la sortie en mars de Tamago de Tadashi Akiyama.


Pour 2012, les annonces n'arrivent qu'au compte-gouttes pour le moment. Mais on sait déjà qu'on pourra découvrir le manga à l'origine du Ghibli de Gôro Miyazaki, La colline aux coquelicots, de Chizuru Takahashi et Tetsurô Sayama le jour de la sortie au cinéma du film, en janvier.
Le fan-book du succès Switch Girl de Natsumi Aida sera pour février, en même temps que le volume 15 de la série.
En mars, le one-shot L'affaire Sugaya de Hiroshi Takano et Kenichi Tachibana, déjà prévu en 2011, devrait finalement faire son apparition, en même temps que le shônen en 4 tomes Undead de Masashi Terajima.
Une nouvelle série est également annoncée pour ce mois-ci, en attente de confirmation officielle.

Les fans de baston ont sans doute appris la fin du procès opposant Akio Tanaka et Izo Hashimoto, les deux auteurs de Coq de combat, la série ayant depuis repris dans le magazine de prépublication Evening de l'éditeur Kodansha, tandis qu'un 26ème volume est paru en octobre 2011, cinq ans après le 25. Akata a annoncé également le retour prochain de la série en France, où le volume 19 date tout de même de juin 2007. Apparemment, le tome 20 est prévu pour avril 2012, en même temps que la réédition des 2 premiers volumes.

Tokyo, fin d'un monde volume 3

Princess Jellyfish volume 1

Twinkle Stars volume 11

Undead volume 1 japonais

On y va cool

J'avoue à force ne plus trop savoir quoi dire sur Akata/Delcourt. Le catalogue reste cohérent et ils font partie de ces quelques éditeurs avec une vraie personnalité qui se dégage - après on aime le style ou pas du tout. C'est forcément plus attirant qu'un éditeur qui ne s'intéresse visiblement pas à ce qu'il sort et qui vend n'importe quoi n'importe comment.
Bon, je reconnais à côté de ça ne pas avoir plus accroché que ça aux nouveautés de l'année - Tokyo, fin d'un monde assez creux, Shinjuku fever 1 sympathique mais pas de quoi tomber à la renverse (pas encore lu le 2) ou Princess Jellyfish un peu survendu, avec une vision de la féminité qui me fait un chouia tiquer (mais j'attends là aussi de voir l'évolution parce que je n'arrive pas à cerner les intentions de l'auteure, ça peut tout changer).
Quelques soucis aussi avec des bouquins un peu petits, un peu bouffés par la reliure, qui semblent au final "fragiles" par rapport à d'autres (et je ne reviendrai pas sur ces foutues couvertures méga-glissantes qui me transforment inévitablement mes piles de bouquins en avalanches meurtrières).
Je compte néanmoins découvrir plus en profondeur Une sacrée mamie, Complément affectif ou Un drôle de père, séries qui me tentent beaucoup dans un catalogue déjà bien fourni au fil des années, ce n'est déjà pas si mal (même si vu leur prix, j'espère qu'elles seront disponibles suffisamment longtemps pour étaler les dépenses).