RETOUR AU SOMMAIRE

Quelques informations...

Directeur éditorial Adresse postale Date de sortie des premiers titres Tarifs Site web
Sébastien Dallain Siège italien
V.le Emilio Po 380 41100 Modena Italy
Avril 2001 6,80 à 14,00€ http://www.paninicomics.fr

Quelques chiffres : en résumé...

Nombre de volumes
sortis en 2010
Nombre de séries
débutées en 2010
Nombre de séries
terminées en 2010
Nombre de séries
en cours au 31/12/10
95 89 mangas
2 romans
3 artbooks
1 fanbook
10 + 1 one-shot 12 (dont 3 commencées en 2010) 27

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
8 8 6 6 8 7
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
11 8 8 9 8 9

Captive Hearts volume 5

Vampir volume 1

La fleur du démon volume 1

March Story volume 1

Mieru Hito volume 7

Tokyo magnitude 8 volume 5

Voilà deux annés consécutives que Panini Manga baisse sa quantité de volumes, avec quand même 95 parutions en 2010.


Les deux premières nouveautés sont à chercher du côté du mois de mars, avec le début de Captive Hearts, la première série de Matsuri Hino (mangaka de Vampire Knight) dont le cinquième et dernier tome sort en novembre, ainsi que la parution simultanée des deux volumes de Darker than Black de Bones, Tensai Okamura et Ya Noki.

En avril, Panini Manga retrouve Naoki Urasawa, après 20th Century Boys, avec la version Deluxe de Happy !, qui connaîtra 15 volumes.

Les "saigneurs" de la nuit abordent doublement le mois de mai avec tout d'abord Vampir de Natsumi Itsuki, une série en cours au Japon avec pour le moment 5 tomes, mais également le Fanbook de Vampire Knight par Matsuri Hino. Les fans de la série, en plus de la parution de deux nouveaux volumes en 2010, ont également pu ensuite se procurer deux romans écrits par Ayuni Fujisaki, Cœur de Glace en juillet et Le piège noir en octobre.

Juin signe le retour d'une série de Marimo Ragawa, déjà parue en 2002, New York New York, toujours en 4 volumes, avec cette fois-ci de nouvelles couvertures. Cette réédition s'achève en décembre.

Juillet voit un nouveau shôjo s'ajouter au catalogue Panini Manga, La fleur du démon de Hisamu Oto, comptant 9 tomes au Japon actuellement. Il faut également noter la sortie de Manben, un artbook dédié au travail de Naoki Urasawa sorti en 2008 au Japon, avec des illustrations couleurs et des planches de 20th Century Boys, Happy ! ou Monster ainsi qu'une interview du mangaka.

Août continue d'agrandir la collection shôjo avec le lancement de Momo, la petite diablesse de Mayu Sakai, avec bientôt 6 volumes au Japon. Panini Manga a une longue histoire avec cette mangaka puisqu'ils ont déjà sorti Le syndrome de Peter Pan, Rockin'Heaven et Nagatatchou Strawberry (série finie en juin 2010 après 5 tomes).

C'est ensuite en octobre qu'on trouve les nouveautés suivantes dont deux œuvres de Tsukasa Hôjo, invité d'ailleurs à Japan Expo 2010 pour ses 30 ans de carrière : d'un côté le artbook de City Hunter Y, dont le premier tome, X, était sorti en 2008 (introuvable aujourd'hui) et dont le troisième et dernier volume, le Z, sort en décembre 2010. Et de l'autre, la réédition de Family Compo, série en 14 tomes déjà parue entre 1999 et 2002 chez Tonkam.
La troisième nouveauté s'appelle March Story, série toujours en cours au Japon avec 3 tomes, scénarisée par Kim Hyang-Min et dessinée par Yang Kyung-Il, dont on connaît le trait par Le nouvel Angyo Onshi (Pika).

Enfin, c'est en novembre que Panini Manga propose ses dernières nouveautés dont le très attendu Saint Seiya Next Dimension, manga tout en couleurs signé Masami Kurumada et comptant 3 volumes au Japon pour le moment, sans oublier le recueil Real Kiss de Kaho Miyasaka, déjà connue pour Binetsu Shôjo, Kare First Love et A Romantic Love Story.

Notons sur décembre 2010 le retour inattendu de trois séries oubliées par Panini Manga voilà longtemps : Shigurui de Norio Nanjô et Takayuki Yamaguchi (tome 8 sorti en mars 2008), Sidooh de Tsutomu Takahashi (tome 8 sorti en septembre 2008) et Whistle ! de Daisuke Higuchi (tome 15 sorti en janvier 2009), ce dernier ayant été annoncé à l'époque de la Coupe du monde de foot pour ne jamais réellement sortir et finalement apparaître là dans l'anonymat le plus complet, l'éditeur n'en parlant pas sur son site. Annonce d'une reprise lente mais régulière ou simple exception ?

Du côté des séries terminées en 2010, il y a déjà Mieru Hito de Toshiaki Iwashiro en janvier après 7 volumes.
En février est sorti le 17ème volume de Saint Seiya Episode G dont l'éditeur japonais pense qu'il s'agit du dernier, Megumu Okada ayant apparemment abandonné sa série.
En juillet, la réédition de Cat's Eye de Tsukasa Hôjo s'achève avec la sortie de son 15ème tome. À noter d'ailleurs que la célèbre série des trois frangines voleuses a désormais droit à son remake au Japon, sous le crayon de Shin Asai, dans le nouveau magazine Comic Zenon, remplaçant du Comic Bunch, où se retrouve d'ailleurs également la suite d'Angel Heart. Plus qu’un remake, il s’agirait en fait d’une histoire parallèle avec Aï comme héroïne, se déroulant à notre époque.

Trois séries s'achèvent en août, B.O.D.Y. d'Ao Mimori au bout de 15 tomes, Honey Hunt de Miki Aihara au bout de 6 et Tokyo magnitude 8 de Furuya Usumaru au bout de 5, sachant que le tome 4 est sorti en août 2009.
Koko Debut de Kazune Kawahara se termine elle en septembre avec la sortie de son 13ème volume tandis que City Hunter de Tsukasa Hôjo dans sa Perfect Edition tire sa révérence après 32 volumes en octobre.


Six nouveaux titres semblent prévus dont Chocolate Cosmos (4 tomes) de Nana Haruta, mangaka de Love Berrish !, prévue pour février. Pour mars, l'éditeur annonce Tsubaki Love de Kanan Minami, connue pour L'amour à tout prix (Akiko), Rhapsody in Heaven (Panini Manga) ou Honey x Honey (Glénat). Et retour à Nana Haruta en septembre, une fois Chocolate Cosmos terminé, pour Stardust Wink, sa dernière série en cours (bientôt 5 volumes).
2011 sera aussi l'année de la réédition en 3 volumes de Planètes de Makoto Yukimura.

Happy ! volume 1

New York New York volume 4

Momo volume 1

Saint Seiya Next Dimension volume 1

Cat's Eye volume 15

Chocolate Cosmos volume 1 japonais

Mais c'est pas vrai !

Panini Manga est de ces éditeurs que je snobe désormais. En fait, c'est le seul dont je me refuse à acheter le moindre volume. Et quand je doute, parce que telle série a l'air sympa quand même - Vampir par exemple - je prends un volume dans un rayon, je l'ouvre... et là d'un coup, je me souviens de pourquoi je ne voulais plus leur faire connaître le doux son de ma carte bleue qui se vide. Bon sang, que c'est moche. Adaptation graphique minimaliste - certes, ils traduisent les ono, c'est bien mais poser simplement la trad à l'arrache comme ça, sans aucune recherche, aucun travail, que dalle, et balancer un bouquin à 7, 8 ou 9€, ça m'arrache un peu la tronche. Ce n'est heureusement pas avec les trois annonces shôjo 2011 du moment que mon envie de me réintéresser à leur catalogue reviendra.
J'ai aussi regardé ce que donnait la nouvelle édition de Family Compo, dont les volumes ne sortent d'ailleurs jamais à la date prévue, et j'ai ainsi eu droit à mon petit fou-rire de la journée. Merci Panini. Le volume couleur de Saint Seiya Next Dimension n'a pas eu droit à un meilleur traitement, heureusement que les fans de Kurumada ne peuvent pas se permettre d'être exigeants sur le côté graphique de l'ensemble. On ne va même pas parler de leur planning toujours aussi joueur - j'ai par exemple découvert la sortie du volume 16 de Whistle ! totalement par hasard, en bossant sur ce bilan - alors qu'ils existent quand même depuis près de dix ans... La classe...
Néanmoins, il faut reconnaître qu'il y a au moins un changement notable chez eux : la quantité de sorties a diminué drastiquement, là où tous les autres augmentent. 123 sorties en 2008, moins de 100 aujourd'hui. Tant mieux, eux évitent au moins désormais de trop nous encombrer les rayons avec leurs kilomètres de séries comme ils le faisaient il y a peu.
Il faut dire que le manga ne les intéresse toujours pas vraiment : s'il y a une rubrique dédiée sur leur site, ça reste quand même très calme, il n'y a même pas tous les volumes dans le catalogue. Le planning ne se déniche qu'au prix d'un gros effort de recherche sur leur page Facebook, tenue par un fan de comics qui ne dit absolument jamais un mot sur le manga, puisque de toute façon, de son aveu même, il n'y connaît rien et ne s'y intéresse pas. Bref, minimum syndical, pour un éditeur qui ne m'apporte plus rien en dehors de mon énervement régulier lors de la mise à jour de mon planning pour réussir à deviner ce qu'ils sortent ou pas... La routine depuis 2001, quoi.