RETOUR AU SOMMAIRE

Quelques informations...

Directeur éditorial Adresse postale Date de sortie des premiers titres Tarifs Site web
Grégoire Hellot 12 avenue d’Italie
75627 Paris Cedex 13
Septembre 2005 5,95 à 9,00€ http://www.kurokawa.fr/

Quelques chiffres : en résumé...

Nombre de volumes
sortis en 2010
Nombre de séries
débutées en 2010
Nombre de séries
terminées en 2010
Nombre de séries
en cours au 31/12/10
77 6 2 17

Quelques chiffres : les sorties mois par mois...

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
5 5 7 6 5 8
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
6 7 7 7 7 6

Blazer Drive volume 1

Arata volume 1

Beach Stars volume 7

Ippo saison 2 volume 1

Stabilisation des sorties chez Kurokawa en 2010, restant au même niveau que l'année précédente. Et comme toujours, l'éditeur ne multiplie pas les nouveautés, dispatchant ses cinq nouvelles licences durant toute l'année.


Il faut ainsi attendre mars pour la première d'entre elles, au rayon shônen avec la nouvelle série du mangaka de Satan 666, Seishi Kishimoto, Blazer Drive, qui compte 8 tomes pour le moment au Japon. Les deux premiers volumes sortent simultanément en France.
Il en est de même pour la nouveauté suivante en avril, le shôjo Prince Eleven en 10 tomes de Go Ikeyamada.

Toujours une sortie double pour juillet et Phoenix Wright Ace Attorney, adapté du jeu vidéo du même nom par Kenji Kuroda et Kazuo Maekawa en 5 tomes.

La dernière sortie double est pour septembre et voit entrer Yuu Watase dans le catalogue Kurokawa avec son premier shônen, Arata, comptant 9 tomes actuellement au Japon où il est prépublié dans le Weekly Shônen Sunday de l'éditeur Shogakukan.

C'est en novembre qu'on découvre la dernière licence de l'année, Hero Tales, série en 5 tomes de Hiromu Arakawa, la mangaka de FullMetal Alchemist (série qui vient d'ailleurs de se terminer au Japon après 27 tomes).
Mais novembre est aussi le mois d'une réédition : après avoir proposé les 7 volumes de Mermaid Melody entre 2006 et 2007, Kurokawa ressort la série de Michiko Yokote et Pink Hanamori cette fois-ci sous le titre Pichi Pichi Pitch, à l'occasion de la diffusion de l'anime du même nom sur Canal J. La traduction a donc été revue pour s'harmoniser avec celle de la série TV.

Seules deux séries se sont terminer en 2010 : l'énergique Beach Stars de Mashiro Morio après 7 tomes en juin et le non moins dynamique Sumomomo, Momomo de Shinobu Ohtaka en août une fois ses 12 volumes parus.

2010 a également été l'année de la sortie de la deuxième saison du manga Ippo de George Morikawa. En effet, la série étant très longue - 94 tomes au Japon et toujours en cours - l'éditeur a décidé, avec l'accord de l'auteur, de la découper en saisons histoire de pouvoir assurer la sortie des volumes de chaque saison avant de négocier la saison suivante et ainsi éviter de couper en plein milieu d'une histoire en cas de non prolongation de la parution.
La seconde saison, "Destins de boxeurs", a donc commencé sa parution en juin pour reprendre son rythme mensuel et comprendra 16 volumes (soit les volumes 31 à 46 de l'édition japonaise). La numérotation sur la tranche des volumes reprenant de 1 pour cette deuxième saison, il était possible pour les fans les plus exigeants de se procurer avec la première édition du premier volume une planche d'autocollants à coller pour continuer la numérotation classique.

2010 étant l'année du 5ème anniversaire de Kurokawa, l'éditeur a lancé une offre spéciale le 16 septembre, proposant le volume 1 de quatre titres phares de son catalogue - FullMetal Alchemist, Soul Eater, Satan 666, Saint Seiya The Lost Canvas - pour 2,99€.


Une première nouveauté a été énnoncée pour mars 2011, Les vacances de Jésus & Bouddha, Saint Young Men en japonais, par Hikaru Nakamura (6 volumes, en cours).
Autrement, à partir de janvier, pour l'achat de deux mangas Kurokawa, un verre thermos aux couleurs de de Vinland Saga ou Chocola & Vanilla sera offert.

Phoenix Wright Ace Attorney volume 1

Pichi Pichi Pitch volume 1

Sumomomo, Momomo volume 12

Saint Young Men volume 1 japonais

Cool !

Ce qui est appréciable chez Kurokawa, c'est qu'ils ne se sentent pas obligés de sortir trois nouvelles licences par mois quitte à passer pour des ringards à la bourre loupant de bonnes occasions. Il n'y a eu que 5 nouveautés dans l'année - je ne compte pas Pichi Pichi Pitch - et au moins, elles ont le temps de s'installer et de se faire connaître même si pour ma part, j'en suis juste restée à Arata. Pas d'overdose, de noyage du marché, de frénésie de survie. Les séries sortent chez Kurokawa pas pour remplir à tout prix le catalogue mais par choix, après un minimum de réflexion et pas avec cette impression de morts de soif se ruant sur la première bouteille qui passe... Voilà qui donne plutôt confiance.
Qui plus est, ma découverte coup de cœur de l'année vient de chez eux - vive la fiancée la plus forte du monde ! - et j'attends la sortie du dernier volume de FMA pour me faire toute la série d'un coup. En outre, leur prochaine série m'intrigue au plus haut point - avec un titre pareil, comment résister ?? - et confirme mon envie de suivre cet éditeur encore quelques temps...